2 min de lecture Santé

Déremboursement de l'homéopathie : Agnès Buzyn explique son choix sur RTL

INVITÉE RTL - Agnès Buzyn a annoncé vouloir le déremboursement total de l'homéopathie en 2021. La ministre des Solidarités et de la Santé reconnaît avoir du faire face à "beaucoup de pressions".

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Agnès Buzyn invitée de RTL du 10 juillet 2019 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Marie-Pierre Haddad

Un déremboursement dans un an. À partir du 1er janvier 2021, l'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale. Agnès Buzyn a tranché en faveur de l'avis formulé par la Haute autorité de santé qui a comparé les bénéfices de l'homéopathie à ceux des médicaments placebos. 

En attendant, et afin de mettre en place une phase transitoire, l'homéopathie sera remboursée à hauteur de 15%, jusqu'en 2021.


Invitée à l'antenne de RTL ce mercredi 10 juillet, Agnès Buzyn explique avoir pris cette décision sans aucune hésitation. "J’ai toujours dit que je suivrais l’avis de la Haute autorité de santé. Nous avons en France une autorité scientifique dont la mission est d’évaluer l’intérêt des médicaments qui doivent être remboursés par la Sécurité sociale (...) L’homéopathie n’avait jamais été évaluée et je l’ai demandée il y a un an", indique la ministre des Solidarités et de la Santé.

L'option du taux intermédiaire rejetée

À lire aussi
Illustration - Prise en charge des personnes dépendantes Santé
Aide à domicile : un quotidien difficile pour un métier peu valorisé

Alors que certains dénoncent une décision politique, Agnès Buzyn assure que "la politique n’a rien à faire dans le remboursement des médicaments. Ils doivent prouver leur utilité (...) On ne doit pas mêler la politique aux résultats scientifiques. Cependant, la ministre reconnaît avoir du faire face à "beaucoup de pressions"


Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France où sont installés les locaux de l'entreprise Boiron, avait proposé un déremboursement partiel : 15% au lieu de 30% actuellement. Agnès Buzyn n'a pas retenu cette option. Selon elle, "ça n’a pas de logique".

"Il y a énormément de médicaments qui ne sont plus remboursés par la Sécurité sociale (...) Si j’acceptais un taux intermédiaire pour l’homéopathie, tous ces médicaments seraient revenus vers moi; en demandant des explications. Ça laisse de la place à l’arbitraire", met en garde la ministre des Solidarités et de la Santé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Agnès Buzyn Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants