1 min de lecture François Fillon

Hervé Mariton : "L'autorité de Jean-Pierre Jouyet est atteinte"

Le candidat à la présidence de l'UMP refuse de croire que François Fillon ait pu évoquer l'affaire Bygmalion avec Jean-Pierre Jouyet.

Le député UMP de la Drôme Hervé Mariton dans la cour de l'hôtel Matignon, le 31 janvier 2014 (archives)
Le député UMP de la Drôme Hervé Mariton dans la cour de l'hôtel Matignon, le 31 janvier 2014 (archives) Crédit : AFP / JACQUES DEMARTHON
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Je ne veux pas jouer les procureurs, je pense tout de même qu'aujourd'hui Jean-Pierre Jouyet est dans une situation extrêmement inconfortable (...) Je dis que l'autorité de Jean-Pierre Jouyet manifestement aujourd'hui est atteinte", a déclaré Hervé Mariton, sur RMC et BFM-TV, sans toutefois parler de "démission" du secrétaire général de l'Élysée.

La réputation de François Fillon ne l'est-elle pas aussi ? "Il ne suffit pas d'un racontar par quelqu'un - fusse-t-il Jean-Pierre Jouyet - pour que cela atteigne la réputation d'un autre, à un moment on est dans l'amalgame qui est aussi une forme détestable de la vie politique", a défendu le candidat à la présidence de l'UMP. François Fillon a-t-il pu évoquer l'affaire Bygmalion et demander au secrétaire général de l'Elysée d'agir sur la justice ? Deux journalistes du Monde rapportent que François Fillon aurait demandé au cours d'un déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet d'accélérer l'enquête sur Bygmalion.

François Hollande ne peut de toute manière "pas intervenir"

"Je pense que François Fillon est suffisamment intelligent sur le plan stratégique et tactique pour ne pas demander cela", a estimé le député de la Drôme. "Sur le plan tactique parce qu'il n'y a aucun intérêt et sur le plan stratégique parce qu'il sait que de toute manière l'Elysée ne peut pas intervenir", a-t-il détaillé.

"Peut-être suis-je extrêmement naïf mais j'ai plutôt le sentiment que François Hollande s'en tient à une ligne qui est de ne pas être interventionniste à l'égard de l'autorité judiciaire", a-t-il dit. Il a qualifié cette affaire de "discussions de cour de récréation".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Jean-Pierre Jouyet Hervé Mariton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants