3 min de lecture Société

Harcèlement sexuel : "Un peu de nuance !", lance Alba Ventura

ÉDITO - Une centaine de femmes, dont l'actrice Catherine Deneuve, ont défendu dans une tribune "la liberté d'importuner" pour les hommes, s'attirant immédiatement des critiques de féministes.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Harcèlement sexuel : "Un peu de nuance !", lance Alba Ventura Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

La polémique n'en finit pas après la diffusion d'une tribune dans le journal Le Monde, co-signée entre autres par Catherine Deneuve, qui revendique le "droit d'être importuné" par les hommes. Cette tribune vient contrecarrer le hashtag "Balance ton porc" qui a suivi l'affaire Weinstein de harcèlement sexuel. Doit-on choisir son camp ?

C'est fou ! On vit une époque formidable où la nuance a peu sa place. Il faut avoir un avis tranché sur tout et tout le temps, il faut prendre parti. On est soit d'un côté, soit de l'autre, parce que sinon on n'est nulle part. Et bien je vais vous dire : non, on n'est pas obligé d'avoir un avis tranché, de choisir son camp.

On peut défendre les hashtag #balancetonporc et #MeToo, et on peut trouver qu'une drague un peu lourdingue ce n'est pas si grave. On peut trouver qu'un collègue qui vous fait une remarque sur votre tenue n'a pas forcément en tête d'avoir avec vous une relation sexuelle. Cela peut être le cas, mais cela peut ne pas être le cas.

À lire aussi
Laurent Wauquiez est venu soutenir les "gilets jaunes" au Puy-en-Velay manifestations
17 novembre : pour Wauquiez, les "gilets jaunes" ont "le droit d'avoir le soutien des élus"

#Balancetonporc a tout emporté

Vous savez, j'ai été frappée de voir que certains de mes camarades de travail masculins se sont finalement sentis un peu soulagés après la tribune signée par Catherine Deneuve et une centaine de femmes.

Pas parce qu'ils se sont sentis autorisés à nous importuner, nous collègues féminines, mais parce qu'ils n'osaient plus nous adresser de signes d'affection, parce qu'ils surveillaient les compliments qu'ils nous faisaient naturellement auparavant, et parce qu'ils se refusaient à faire cette blague un peu déplacée qui nous avait fait pourtant rire.

Toutes les femmes n'ont pas appris à ne pas se laisser intimider

Alba Ventura
Partager la citation

L'affaire Weinstein a provoqué un tel séisme et le phénomène "Balance ton porc" a connu une telle déferlante (à juste raison) que cela a tout emporté, tout amalgamé, tout confondu

Brigitte Lahaye, signataire de la tribune parue dans Le Monde, dit que l'on peut "jouir dans le viol". Cela laisse sans voix. Moi non plus je n'ai pas de mot. Bon c'est Brigitte Lahaye, ce n'est pas forcément une référence. Je précise que ces propos ne sont pas dans le texte. Ils ont été tenus sur un plateau télé. Les autres signataires ont fait savoir qu'elles n'approuvaient pas ces propos.

Évitons de diviser les hommes et les femmes

Mais, pour revenir à cette tribune, elle est acceptable sur certains points. Mais tout n'est pas bon, tout n'est pas juste. Il y a des choses absurdes et choquantes dans cette tribune. Moi je me fiche de la misère sexuelle du frotteur dans le métro, je n'ai simplement pas envie qu'on m'embête dans le métro.

De même, je n'excuserai jamais et je dénoncerai toujours celui qui se croit permis de toucher un genou ou de voler un baiser parce qu'il a du pouvoir, parce qu'il y a une situation de subordination, ou parce tout simplement un homme pense qu'il peut se comporter comme cela avec une femme.

Toutes les femmes n'ont pas appris à ne pas se laisser intimider. Toutes les femmes ne savent pas répondre à cette liberté d’importuner revendiquée. De nombreuses femmes ont besoin d'être protégées. Pour autant les dragueurs un peu maladroits, ou les mauvais séducteurs aux remarques déplacées, ne sont pas non plus des agresseurs en puissance.
Il me semble qu'en mettant un peu de nuance et de distance dans tout cela on arriverait à ne pas s'opposer systématiquement. Retrouvons à la fois un peu de gravité et de légèreté. Soyons moins radicaux dans la façon de poser les débats. Évitons de diviser les blocs, d'opposer les hommes aux femmes ou les femmes aux femmes. C'est fatiguant à force. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Harcèlement Féminisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791799765
Harcèlement sexuel : "Un peu de nuance !", lance Alba Ventura
Harcèlement sexuel : "Un peu de nuance !", lance Alba Ventura
ÉDITO - Une centaine de femmes, dont l'actrice Catherine Deneuve, ont défendu dans une tribune "la liberté d'importuner" pour les hommes, s'attirant immédiatement des critiques de féministes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/harcelement-sexuel-un-peu-de-nuance-lance-alba-ventura-7791799765
2018-01-12 08:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D3Y_hleX_qYdCwO-cq03HA/330v220-2/online/image/2017/1222/7791541611_les-hashtags-metoo-et-balancetonporc-ecrits-sur-une-main-lors-d-un-rassemblement-place-de-la-republique-a-paris-en-octobre-2017-illustration.jpg