1 min de lecture Égalité hommes-femmes

Harcèlement de rue : Marine Le Pen "n'a rien proposé", tacle Marlène Schiappa

Après les critiques de la présidente du RN du discours de Marlène Schiappa, en faveur de "quartiers sans relous", la ministre a répondu que Marine Le Pen "n'a rien proposé" pour lutter contre le harcèlement de rue.

Marlène Schiappa, le 25 novembre 2019
Marlène Schiappa, le 25 novembre 2019 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté  a réagi aux propos tenus par la présidente du Rassemblement national, au micro de RTL, mardi 20 avril. Sur l'épineuse question des agressions sexuelles dans l'espace public, Marine Le Pen avait dénoncé le discours de la ministre : cette dernière avait indiqué plus tôt vouloir créer un baromètre pour mesurer le harcèlement de rue et ainsi vivre dans des "quartiers sans relous"

"Je suis assez heurtée, j'avoue, par ce vocabulaire que je ne trouve pas à la hauteur de nos dirigeants", a déclaré la cheffe de file de l'extrême-droite française, pointant du doigt "une espèce de faux vocabulaire de jeunes"

Une remarque qui n'a pas manqué de faire réagir Marlène Schiappa. La ministre a souligné l'absence d'investissement de la présidente du RN dans ce sujet politique. "Marine Le Pen est heurtée par un mot. Pourtant, quand nous avons créé la loi contre le harcèlement de rue, elle n’a rien proposé, n’a rien voté et n’est même pas venue à l’Assemblée", a-t-elle écrit sur sa page Twitter. Et de renchérir : "Pendant ce temps, 3.023 verbalisations (...), 2.000 agents en civil...". 

Alors que le débat sur la sécurité et la lutte contre la délinquance ne cesse de diviser la sphère politique, Éric Dupond-Moretti a assuré ce mercredi sur RTL que les peines de réclusion à perpétuité étaient bien "réelles" en France, tout en concédant que la justice demeure "la confiscation du droit à la vengeance"

"La France est le pays plus le plus sévère du Conseil de l'Europe" puisqu'elle se situe "dans les cinq premières places en termes de sévérité", a notamment rappelé le garde des Sceaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Rassemblement National Marine Le Pen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants