1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Harcèlement de rue : Marlène Schiappa veut créer des "quartiers sans relous"
1 min de lecture

Harcèlement de rue : Marlène Schiappa veut créer des "quartiers sans relous"

VU DANS LA PRESSE - Dans un entretien à "20 Minutes", la ministre déléguée à la Citoyenneté indique qu'"un peu plus de 3.000 verbalisations pour outrage sexiste ont été enregistrées", depuis 2018.

Marlène Schiappa, le 30 mars 2021 à l'Assemblée nationale
Marlène Schiappa, le 30 mars 2021 à l'Assemblée nationale
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad

Mettre fin au harcèlement de rue. Marlène Schiappa a annoncé le lancement d'un baromètre pour mesurer le harcèlement de rue. Dans un entretien à 20Minutes, la ministre en charge de la Citoyenneté  veut "éradiquer le harcèlement de rue". Elle a ainsi détaillé la mise en place d'une cartographie des "zones rouges". Depuis l'entrée en vigueur de la loi en 2018 pour lutter contre le harcèlement de rue, un peu plus de 3.000 verbalisations pour outrage sexiste ont été enregistrées, a annoncé Marlène Schiappa.

"Le nombre de verbalisations reflète simplement les moments où ce harcèlement a été constaté en flagrant délit par des forces de l'ordre. C'est pour cette raison que je souhaite lancer un baromètre du harcèlement de rue", précise la ministre.
 
Publié en août, ce baromètre aura pour objectif de mesurer l'ampleur du phénomène en France, le "cartographier" et identifier "les 'zones rouges' du harcèlement de rue". Une fois ces "zones rouges" délimitées, des actions seront mises en place, promet Marlène Schiappa. 

Ce que l’on veut, c’est créer des QSR, des 'quartiers sans relous'

Notamment le déploiement de policiers en civil qui interviendront "par surprise dès lors que des phénomènes de harcèlement de rue seront constatés". "2.000 des 10.000 recrutements supplémentaires, annoncés récemment par Gérald Darmanin, seront mobilisés pour ce projet", a précisé la ministre.

"Nous allons publier chaque année les chiffres compilés par le ministère de l’Intérieur", s'engage Marlène Schiappa qui annonce qu'un groupe va plancher sur la création du baromètre. Le harcèlement de rue pourra ainsi être mesuré d'année en année. "Ce que l’on veut, c’est créer des QSR, des 'quartiers sans relous'", résume Marlène Schiappa.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/