1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Guerre en Ukraine : ce qu’il faut retenir de la lettre d'Emmanuel Macron lue devant le Parlement
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : ce qu’il faut retenir de la lettre d'Emmanuel Macron lue devant le Parlement

Dans un message lu devant l'Assemblée nationale et le Sénat, vendredi, le président de la République a déclaré qu'une aide économique supplémentaire de 300 millions d'euros sera apportée aux Ukrainiens.

L'Assemblée Nationale (illustration)
L'Assemblée Nationale (illustration)
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Sandra Cazenave

Le président français Emmanuel Macron, qui a joué le rôle d'arbitre, d'intermédiaire, puis de commandant dans la crise ukrainienne, a écrit une lettre à ce sujet. Elle a été lue, vendredi 25 février, par Gérard Larcher, président du Sénat, devant les sénateurs et par Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, devant les députés. 

Cette intervention, rarissime, a été rendue possible par l'article 18 de la Constitution française qui prévoit que "le président de la République communique avec les deux assemblées du Parlement par des messages qu'il fait lire et qui ne donnent lieu à aucun débat". Plusieurs points ont été déclinés par le chef de l'État.

Le premier "devoir" de la France évoqué par le président Emmanuel Macron est la solidarité. Et elle se manifeste par une aide économique supplémentaire de 300 millions d'euros qui sera apportée aux Ukrainiens.

Il a précisé que le pays était en contact avec les autorités ukrainiennes pour leur fournir du matériel militaire.

Une série de sanctions inédites visent Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov

À lire aussi

Il a également écrit que la France prendra "des engagements supplémentaires dans le cadre de l'Otan pour protéger le sol balte et roumain", soulignant qu'il faudra aussi se protéger contre les cyberattaques.

Le président rappelle, dans sa missive, que "le Conseil européen a acté hier (jeudi soir) une série de sanctions inédites touchant la Russie et la Biélorussie". Et elles concerneront également des personnalités russes, "y compris les plus hauts dirigeants de la Fédération de Russie", a assuré le chef de l'État. Des sources européennes ont indiqué à l'AFP que le président russe Vladimir Poutine et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov verront leurs avoirs gelés.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/