1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Guerre d'Algérie : "Il ne faut pas instrumentaliser l'Histoire", met en garde Retailleau sur RTL
1 min de lecture

Guerre d'Algérie : "Il ne faut pas instrumentaliser l'Histoire", met en garde Retailleau sur RTL

INVITÉ RTL - 61 ans après la mort de Maurice Audin, Emmanuel Macron va "reconnaître la responsabilité de l'État dans la disparition" du mathématicien.

L'invité de RTL du 13 septembre 2018
L'invité de RTL du 13 septembre 2018
Crédit : RTL
Algérie : "Il ne faut pas instrumentaliser l'Histoire", met en garde Bruno Retailleau sur RTL
01:29
Guerre d'Algérie : "Il ne faut pas instrumentaliser l'Histoire", met en garde Retailleau sur RTL
11:58
Plan pauvreté : "J'approuverai sur pièce", prévient Bruno Retailleau sur RTL
00:32
Guerre d'Algérie : "Il ne faut pas instrumentaliser l'Histoire", met en garde Retailleau sur RTL
11:55
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Indirectement et officiellement, pour la première fois, un Président français va admettre que l'État a failli en recourant à la torture lors de la guerre d'Algérie. Invité de RTL, le sénateur Les Républicains Bruno Retailleau réagit à chaud. "C'est une information que vous m'apprenez. En matière de mémoire, en matière d'Histoire, il ne faut jamais craindre la vérité. Et  en même temps, si j'ose dire, il ne faut pas instrumentaliser l'Histoire et c'est souvent un sport national français pour se battre la coupe à perpétuité."

Emmanuel Macron se rendra ce jeudi chez Josette Audin, veuve du mathématicien Maurice Audin, mort sous la torture en 1957 pendant la guerre d'Algérie. Cette information, révélée par L'Humanité, est confirmée ce jour par le député La République En Marche (REM) et mathématicien Cédric Villani. Emmanuel Macron va "reconnaître la responsabilité de l'État dans la disparition" de Maurice Audin, a-t-il déclaré sur France Inter.

Le patron des sénateurs Les Républicains estime qu'il est nécessaire de reconnaître les faits "pour pouvoir agréger les jeunes à notre, non pas roman, mais récit national. (...) Il faut tenir le curseur de façon très précise, ça ne me choque pas quand on révèle des faits qui sont des faits avérés. C'est une balance très, très fragile pour ne pas encourager notamment ce que j'appelle la concurrence mémorielle", poursuit Bruno Retailleau.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/