1 min de lecture Ministre

Griveaux répond à Maracineanu sur les postes supprimés au ministère des Sports

Le porte-parole du gouvernement assure que les chiffres annoncés dans la lettre de cadrage de Matignon ne sont qu'une "base de discussion" pour un arbitrage de la ministre des Sports.

Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, à Paris le 18 juillet 2018
Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, à Paris le 18 juillet 2018 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Benjamin Hourcade
Benjamin Hourcade Journaliste

Opération déminage pour le porte-parole de l’Élysée. Benjamin Griveaux a voulu rassurer après la sortie de la nouvelle ministre des Sports, Roxana Maracineanu, inquiète de la potentielle suppression de 1.600 postes de conseillers techniques d'ici 2022. Une annonce qu'elle a qualifié de "très brutale".

"C'est une base de discussion, à l'évidence", a affirmé Benjamin Griveaux sur BFM TV ce dimanche 9 septembre. "C'est dans la discussion qui se fera avec le Premier ministre que les choses se stabiliseront. Il y a un échange des positions qui peuvent bouger", a-t-il ajouté.

À la critique d'une "décision qui vient d'en haut", émise par la ministre, le porte-parole du gouvernement répond : "On est pas dans des décisions qui viennent d'en haut et que les ministres appliquent de manières uniformes. On a fait le choix d'avoir des ministres qui viennent de la société civile, qui connaissent leur sujet, pour fournir les meilleurs arbitrages".

Benjamin Griveaux a toutefois admis que "le sport français a besoin d’avoir des décisions qui sont prises au plus près du terrain, et sans doute un peu moins dans des administrations centrales à Paris".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ministre Sport Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants