1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Greenpeace décide de spammer les boîtes mails des députés, Le Gendre en reçoit 25.000
1 min de lecture

Greenpeace décide de spammer les boîtes mails des députés, Le Gendre en reçoit 25.000

L’organisation a demandé aux internautes d'envoyer une quantité astronomique de mails aux députés de la majorité pour dénoncer les 20 milliards d'euros accordés aux entreprises. Un "harcèlement", selon les élus.

Gilles Le Gendre, le 04 février 2019
Gilles Le Gendre, le 04 février 2019
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad

Un envoi massif de mails. Des députés et des présidents de groupes parlementaires reçoivent depuis le 17 avril dernier une quantité de mails de la part de Greenpeace. A tel point que les élus de la majorité, en colère contre des méthodes qu'ils qualifient de "détestables", estiment qu'il s'agit de "harcèlement", comme le rapporte Le Parisien

L'organisation internationale estime que le gouvernement a adressé un "chèque en blanc" de 20 milliards d'euros aux "plus grands pollueurs sans contrepartie". De son côté, Bruno Le Maire refuse toute accusation. Le ministre de l'Economie a assuré qu'il y aura deux séries de "conditions" pour les entreprises aidées : "Un effort de redressement et de compétitivité" ainsi qu'"une politique environnementale ambitieuse".

Mais Greenpeace veut continuer à "faire monter la pression". C'est pourquoi l'association a appelé les internautes à participer en cliquant sur un lien "renvoyant vers un message pré-rédigé" avec l'adresse mail du député en question, raconte Le Parisien

Près de 48.000 mails envoyés

Une opération largement entendue par les internautes. Le chef des députés de la majorité Gilles Le Gendre a ainsi reçu 25.000 mails en seulement deux jours. Avec la particularité d'être tous les mêmes. Damien Abad, le patron des députés Les Républicains à l'Assemblée, en aurait reçu 13.000, selon le journal. Quant à Patrick Mignola, le chef de file des députés MoDem en comptabilise 10.000. 

À lire aussi

Conséquence : "Aucun électeur de nos circonscriptions ne peut plus nous écrire ! Pour faire avancer une cause, ça ne sert à rien de la mettre en mode perroquet. Quand on sait qu'un mail fait 10 grammes de CO2, pas sûr que ce soit un bon calcul", explique l'élu très en colère dans les colonnes du Parisien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/