2 min de lecture Manuel Valls

Réforme du Code du travail : "Le pouvoir adopte la stratégie du contournement", décrypte Alba Ventura

REPLAY - ÉDITO - Manuel Valls a ouvert un chantier ultrasensible : la réforme du droit du travail. Pour la journaliste, on est loin de la révolution copernicienne.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Réforme du Code du travail : "Le pouvoir adopte la stratégie du contournement", décrypte Alba Ventura Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Le Code du travail est devenu "trop complexe, parfois même illisible", a déclaré mercredi 9 septembre Manuel Valls après avoir reçu le rapport Combrexelle. Toucher au Code du travail, c'est pharaonique. Ce recueil législatif est une somme de 3.689 pages. Tous les politiques ont rêvé ou rêvent encore de le faire maigrir. Nicolas Sarkozy s'y était essayé : en 2007, il voulait instaurer un contrat de travail unique. Bruno Le Maire veut le réduire à 150 pages. Alain Juppé aussi s'est penché sur ce vaste chantier, histoire de le rendre moins volumineux.

Il n'empêche, le Code du travail c'est une montagne. Lorsque vous n'êtes pas un spécialiste de l'alpinisme, lorsque vous n'êtes pas très chevronné et qu'en plus c'est l'hiver toute l'année, vous contournez la montagne et vous passez par la vallée. C'est ce que vont faire François Hollande et Manuel Valls. Cela s'appelle la stratégie du contournement. Un classique de la politique hollandaise : jamais rien de frontal.

Sortir de l'immobilisme sans déréguler

Il s'agit de sortir de l'immobilisme, mais sans déréguler. Plutôt que réformer le Code du travail, on va essayer de réformer l'organisation du travail. On va donner plus de souplesse aux entreprises, mais sans faire la révolution, sans remettre en cause les 35 heures ou la rémunération, mais en permettant d'une certaine manière aux entreprises de court-circuiter ce bon vieux Code du travail. On va faire du sur-mesure dans les négociations. Si et seulement si, bien sûr,  les syndicats qui signent l'accord représentent au moins 50% des salariés. On est loin de la révolution copernicienne.

À lire aussi
Nadine Morano, eurodéputée et membre du parti Les Républicains sondage
Nadine Morano, personnalité politique la plus détestée des Français

Pour un président qui voudrait rallier l'ensemble de la gauche, c'est sans doute risqué politiquement. Pour un Président qui cherche à se montrer pragmatique, c'est jouable. À condition bien sûr de ne pas mettre les syndicats dans la rue. Dans cette affaire, François Hollande espère qu'il sera celui qui, sans crisper, aura permis de débloquer (un peu) une situation enkystée depuis des années. Ce n'est pas gagné, mais c'est sans doute le dernier pari de son quinquennat.

Le carnet du jour

Chez les Républicains, on a du mal avec le collectif. Primaire oblige, c'est chacun dans son couloir. "La famille rassemblée, unie, soudée", ça va bien cinq minutes à la Baule. Mais il ne faut pas pousser ! D'ailleurs le week-end prochain au Touquet, pour l'université d'été des Jeunes Républicains, certains ont déjà leurs mots d'excuses. François Fillon baptise sa petite-fille, Bruno Le Maire est en campagne, et Alain Juppé est occupé.

Luc Chatel a proposé en début de semaine à Nicolas Sarkozy d'organiser un bureau politique sur l'immigration sur les réfugiés, histoire d'adopter une position commune. "Non pas tout de suite", lui a gentillement répondu l'ancien chef de l'État. Car ce dernier donne une interview sur le sujet ce jeudi 10 septembre dans Le Figaro. Tout seul, dans son coin. Mais après tout, c'est lui le patron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Travail Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779667251
Réforme du Code du travail : "Le pouvoir adopte la stratégie du contournement", décrypte Alba Ventura
Réforme du Code du travail : "Le pouvoir adopte la stratégie du contournement", décrypte Alba Ventura
REPLAY - ÉDITO - Manuel Valls a ouvert un chantier ultrasensible : la réforme du droit du travail. Pour la journaliste, on est loin de la révolution copernicienne.
http://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-du-code-du-travail-le-pouvoir-adopte-la-strategie-du-contournement-decrypte-alba-ventura-7779667251
2015-09-10 09:44:00
http://media.rtl.fr/cache/NqmZGt1sUThW3k2mnrRSSg/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346845_alba-ventura.jpg