2 min de lecture Alain Juppé

Gouvernement Philippe : quand Juppé lui a déconseillé d'accepter Matignon

"Le Canard enchaîné" de ce 17 mai affirme que le maire de Bordeaux a tenté de dissuader Édouard Philippe d'accepter le poste de Premier ministre d'Emmanuel Macron.

Alain Juppé et Édouard Philippe en novembre 2016
Alain Juppé et Édouard Philippe en novembre 2016 Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

"Vous allez passer pour un traître." Jusqu'au bout, Alain Juppé aura tenté de dissuader Édouard Philippe, premier Premier ministre d'Emmanuel Macron, d'accepter d'entrer à Matignon. La confidence, révélée par Le Canard enchaîné de ce 17 mai, prouve que le maire de Bordeaux, candidat malheureux de la primaire de la droite, s'essaie à un exercice funambulesque entre son parti, Les Républicains, qu'il promet de soutenir coûte que coûte, et l'un de ses disciplesÉdouard Philippe, qui décide de rejoindre le projet de renouvellement porté par Emmanuel Macron.

Au téléphone avec son ami le maire du Havre dimanche 14 mai au soir, Alain Juppé aurait déployé ses derniers outils de dissuasion. "Vous allez être lâché par tout le monde, l'a-t-il prévenu. Je pourrai vous soutenir individuellement mais pas politiquement", a ajouté le maire de Bordeaux, fermement décidé à ne pas brader son appartenance historique au clan Les Républicains.

Matignon, parfois "mortel" selon Alain Juppé

Contacté avant cela par Emmanuel Macron qui projetait de porter Édouard Philippe à Matignon, Alain Juppé lui a répondu qu'il ne serait pas en mesure d'"en dire du mal", selon les informations du Canard enchaîné. Mais la présence d'un membre des Républicains au second poste de l'exécutif, un poste qu'Emmanuel Macron, tout au long de sa campagne, a présenté comme un rôle-clé dans sa conception du pouvoir, pourrait porter du plomb dans l'aile au parti LR.

À lire aussi
La chronique de Laurent Gerra du 26 juin 2019 humour
La chronique de Laurent Gerra du 25 juin 2019

Et la volonté de faire oublier à Édouard Philippe le projet Matignon a grandi lorsque ce dernier a fait savoir à Alain Juppé qu'il aurait un pouvoir décisionnel limité sur la composition du prochain gouvernement. "Matignon, c'est déjà difficile quand on dispose, comme c'était mon cas avec Chirac, d'une marge de manœuvre importante. Mais, quand on ne l'a pas, c'est mortel", a rétorqué l'ancien Premier ministre.

"N'y allez pas", a lancé Alain Juppé dans une dernière tentative. Lundi 15 mai, Édouard Philippe était officiellement nommé Premier ministre par Emmanuel Macron. Alain Juppé fut le premier politique à réagir, souhaitant "bonne chance" à son ami, un "homme de grand talent" selon le maire de Bordeaux, qui a rappelé dans le même temps son soutien aux candidats LR et UDI pour les législatives.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alain Juppé Les Républicains Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788578705
Gouvernement Philippe : quand Juppé lui a déconseillé d'accepter Matignon
Gouvernement Philippe : quand Juppé lui a déconseillé d'accepter Matignon
"Le Canard enchaîné" de ce 17 mai affirme que le maire de Bordeaux a tenté de dissuader Édouard Philippe d'accepter le poste de Premier ministre d'Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gouvernement-philippe-quand-juppe-lui-a-deconseille-d-accepter-matignon-7788578705
2017-05-17 11:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hxs1VRgqBArKlxuRJSKD5w/330v220-2/online/image/2017/0517/7788578700_alain-juppe-et-edouard-philippe-en-novembre-2016.jpg