1 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : Macron dénonce des "scènes de guerre", après les débordements

Le président de la République s'est montré très sévère envers les débordements sur les Champs-Élysées qui ont lieu lors la manifestation des "gilets jaunes".

Les débordements de la manifestation des "gilets jaunes", le 24 novembre 2018 sur les Champs-Élysées
Les débordements de la manifestation des "gilets jaunes", le 24 novembre 2018 sur les Champs-Élysées Crédit : Bertrand GUAY / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Des pavés arrachés des Champs-Élysées pour être lancés en direction des forces de l'ordre. Les images des débordements parisiens de la manifestation des "gilets jaunes" continuent d'agiter la classe politique. 

En Conseil des ministres, Emmanuel Macron a dénoncé, ce lundi 26 novembre, les "scènes de guerre" qui ont eu lieu "parfois" ce week-end, selon des propos rapportés par Benjamin Griveaux. Le chef de l'État a dénoncé "toute forme de complaisance vis-à-vis de ces casseurs"

"Il est difficile d'expliquer que parfois certains élus ou relais d'opinion puissent avoir une quelconque complaisance à l'égard de ces casseurs, minoritaires je le rappelle, mais néanmoins présents", a-t-il ajouté. 

À lire aussi
Des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018 Gilets jaunes
Smic, prime d'activité... "Il doit y avoir du concret rapidement", selon Alba Ventura

47 personnes présentées à la justice

Vingt-huit gardes à vue ont été prolongées et 47 personnes déjà présentées à la justice sur les 103 interpellées après les violences survenues samedi lors du rassemblement parisien de la deuxième journée nationale des "gilets jaunes", a indiqué lundi le parquet de Paris. 

Invité à l'antenne de RTL, Laurent Nuñez, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, affirme que les casseurs sont issus de l'ultradroite. "Sur cette première phase de l'action, on constate qu'il y a 200 à 300 militants ultradroite qui sont les instigateurs de cette première attaque violente des forces de l'ordre", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795710322
"Gilets jaunes" : Macron dénonce des "scènes de guerre", après les débordements
"Gilets jaunes" : Macron dénonce des "scènes de guerre", après les débordements
Le président de la République s'est montré très sévère envers les débordements sur les Champs-Élysées qui ont lieu lors la manifestation des "gilets jaunes".
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-macron-denonce-des-scenes-de-guerre-apres-les-debordements-7795710322
2018-11-26 15:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xQEL52I8jgIxcd04JxPqzg/330v220-2/online/image/2018/1126/7795710521_les-debordements-de-la-manifestation-des-gilets-jaunes-le-24-novembre-2018-sur-les-champs-elysees.jpg