1 min de lecture Économie

"Gilets jaunes" : le mouvement a coûté 2,5 milliards d'euros à la France

INFO RTL - Le gouvernement chiffre à 2,5 milliards d'euros le coût du mouvement des "gilets jaunes" sur la croissance. 5.000 artisans et commerçants ont demandé un coup de pouce de l'État.

Affrontements entre "gilets jaunes" et policiers à Montpellier ce samedi 7 septembre 2019
Affrontements entre "gilets jaunes" et policiers à Montpellier ce samedi 7 septembre 2019 Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Eléanor Douet

Le 17 novembre 2018, des milliers de personnes se mettaient à occuper les ronds-points et à bloquer les routes. Leur signe de ralliement : un gilet jaune. Le mouvement était né et contre toute attente, il allait durer plusieurs mois. Les protestations et manifestations, souvent pacifiques, ont parfois été dramatiques avec des débordements, des violences, des affrontements, des commerces pillés et des bâtiments incendiés. Pendant plusieurs week-ends, la France est paralysée, à l'arrêt.

L'une des conséquences un an après, c'est le bilan économique de cette crise. Comme le révèle RTL vendredi 15 novembre, le chiffre est énorme. Le gouvernement chiffre à 2,5 milliards d'euros le coût du mouvement des "gilets jaunes" sur la croissance.

S'il n'y a pas une envolée des faillites pour le moment, 5.000 artisans et commerçants ont demandé un coup de pouce de l'État, pour ne pas mettre la clé sous la porte, avec un étalement du paiement de leurs cotisations sociales et fiscales pour un montant de 460 millions d'euros.

De leur côté, les assurances ont indemnisé 13.000 commerces saccagés ou pillés, pour un coût de 230 millions d'euros. De plus, 75.000 salariés ont été mis au chômage partiel, dans l'hôtellerie-restauration, le commerce et le transport depuis le début du mouvement.

Des perdants mais aussi des gagnants

À lire aussi
Le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire le 11 juin 2018 à l'Élysée. augmentation de salaire
Smic : Bruno Le Maire défavorable à "un coup de pouce" le 1er janvier

Mais il y a des gagnants. Aujourd'hui, les clients reviennent dans les centres commerciaux dont le chiffre d'affaires progresse de près d'1% depuis le début de l'année. Les mêmes qui affichaient 2 milliards d'euros de pertes au début des blocages des ronds-points ont eu le droit d'ouvrir le dimanche pour compenser et les clients sont venus faire leurs courses le dimanche ; ils ont changé leurs habitudes de consommation.

À l'inverse, depuis que les "gilets jaunes" manifestent en centre-ville, les magasins de vêtements se plaignent toujours d'une baisse de fréquentation de 30% les samedis au cœur des villes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Gilets jaunes Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants