2 min de lecture Emmanuel Macron

"Gilets jaunes" : "La modestie est peut-être en train de toucher la macronie", dit Olivier Bost

ÉDITO - Fragilisé par trois semaines de mobilisation des "gilets jaunes", l'exécutif a entamé depuis plusieurs jours un changement de stratégie, et entame un début de mea culpa.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Gilets jaunes" : "La modestie est peut-être en train de toucher la macronie", dit Olivier Bost Crédit Image : Thibault Camus / POOL / AP / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
et Eléanor Douet

Emmanuel Macron s'exprimera ce lundi 10 décembre à 20 heures. Avant cela, l'Élysée et le gouvernement ont changé de ton. Que ce soit de la part des ministres qui se sont exprimés dans les médias, ou de l'entourage d'Emmanuel Macron, il est flagrant que le pouvoir a été bousculé par le mouvement des "gilets jaunes". Les élus reçus vendredi par le chef de l'État l'ont raconté. Emmanuel Macron a reconnu que "les 80 km/h, les APL, c'était une connerie".

Il a également admis que ses petites phrases sur "les fainéants" et "les réfractaires" étaient aussi une erreur. Il a même dit qu’il était mal entouréEmmanuel Macron ne nous avait pas habitué à ça.

À tel point que le Journal du dimanche rapportait la confidence d'un proche du chef de l'État hier. "Emmanuel Macron a besoin de soutien. Il est un peu perdu." Des mots inimaginables il y a encore quelques semaines, quand à tous les étages on considérait encore que rien ne résistait à la puissance réformatrice du Président.

À lire aussi
Emmanuel Macron face à 600 maires le 15 janvier à Grand Bourgtheroulde, dans l'Eure Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron est "revenu sur terre", estime Alain Duhamel

Hier, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a été obligé de concéder que l'exécutif avait "sous-estimé le besoin de nos concitoyens de prendre la parole, de dire les difficultés qui sont les leurs, et d'être associés à la construction des solutions". Un vrai début de mea culpa qui annonce des changements.

Le vieux monde de nouveau consulté

C'est d'abord une certaine façon de faire qui va évoluer. "Il faut écouter les Français" est la phrase la plus prononcée par les ministres et les proches du chef de l'État. Ce sera la grande consultation dans toute la France lancée à la fin de la semaine, pour 3 mois.

Dans la matinée à l'Élysée, Emmanuel Macron va recevoir les représentants des élus, les syndicats, le patronat. Un large tour d'horizon de ce que l'on appelle les corps intermédiaires. Ceux qui ont très longtemps été considérés comme les "has-been", le vieux monde, les empêcheurs de réformer. Ils ont retrouvé beaucoup de qualités aux yeux de la majorité.

L'arrivée de la modestie en marche ?

La modestie est aussi, peut-être, en train de toucher la macronie. Emmanuel Macron, qui voulait mener la transformation du pays, va-t-il commencer par se transformer lui-même ? Allons nous l’entendre dire ce soir : "J'ai changé" ? Pour quelques-uns, dans son entourage, c’est indispensable. Bien au-delà des réponses immédiates qu’il donnera ce soir aux Français.

Comme le disait ce week-end Benjamin Griveaux, Emmanuel Macron doit retrouver "le chemin du cœur des Français". C’est effectivement son plus gros travail, sous peine de rendre impossibles toutes les réformes. Son quinquennat sera alors bel et bien terminé.

Le discours d'Emmanuel Macron sera à suivre en direct sur RTL dès 20 heures ce lundi 10 décembre dans le cadre d'une édition spéciale autour de Marc-Olivier Fogiel , les éditorialistes et les invités de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Gouvernement Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795837471
"Gilets jaunes" : "La modestie est peut-être en train de toucher la macronie", dit Olivier Bost
"Gilets jaunes" : "La modestie est peut-être en train de toucher la macronie", dit Olivier Bost
ÉDITO - Fragilisé par trois semaines de mobilisation des "gilets jaunes", l'exécutif a entamé depuis plusieurs jours un changement de stratégie, et entame un début de mea culpa.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-la-modestie-est-peut-etre-en-train-de-toucher-la-macronie-dit-olivier-bost-7795837471
2018-12-10 09:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VllXySy50fnGmFeJwCmiAA/330v220-2/online/image/2018/1126/7795707978_emmanuel-macron-le-21-novembre-2018.jpg