1 min de lecture Élections européennes

"Gilets jaunes" aux européennes : "Une combine de Tapie et Macron", dit Zemmour

DÉBAT - La liste des "gilets jaunes" pour les élections européennes, avec à sa tête Ingrid Levavasseur, fait réagir. Certains se demandent à qui profite cette nouvelle liste qui chamboule le jeu politique.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
"Gilets jaunes" aux européennes : pour zemmour, "c'est une combine de Tapie et Macron" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Claire Gaveau

Vers une liste "gilets jaunes" aux élections européennes ? L'annonce a été faite mercredi 23 janvier. Le "ralliement d'initiative citoyenne" (RIC) a diffusé un embryon de liste comprenant dix noms, avec à leur tête Ingrid Levavasseur, une des figures du mouvement.

Si cette liste est saluée par la majorité des partis politiques, elle pourrait malgré tout rebattre les cartes du scrutin alors qu'elle suscite déjà de nombreuses interrogations. Pour Nicolas Domenach, la vraie question est de savoir "s'il y aura bien une liste". "Le mouvement est porteur d'une violence qu'on voit depuis le début (...) Une violence contre les élus mais aussi contre toutes les têtes qui dépassent", poursuit-il.

Après ce constat, l'éditorialiste de RTL évoque cette hypothèse avec des pincettes. "On les a traités de vendus, d'imposteurs, de traîtres. C'est d'une telle brutalité que je ne suis pas sûr qu'ils puissent aller au terme de leur projet", dit-il.

Tapie, un habitué ?

Une vision critiquée par Éric Zemmour. "J'aime bien quand on se lamente sur la brutalité, la violence des 'gilets jaunes'. Ça permet de ne pas montrer ce qu'il y a derrière", lance-t-il. Et de poursuivre : "C'est une combine de Bernard Tapie et d'Emmanuel Macron, c'est une évidence".

À lire aussi
Marion Maréchal, le 22 février 2018 Rassemblement national
RN : Marion Maréchal voit "une opportunité" dans "l'effondrement de LR"

Selon le polémiste, Bernard Tapie est même un "coutumier du fait" évoquant les élections de 1994, la présidentielle de 2002 ou encore la présidentielle de 2007. "Il recommence. Il torpille les gilets jaunes, le rassemblement national et la liste de Nicolas Dupont-Aignan". "C'est le complotisme classique", répond Nicolas Domenach.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Emmanuel Macron Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants