2 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : les gagnants et les perdants du mouvement

Le mouvement des "gilets jaunes", débuté en novembre dernier, a eu des effets positifs pour certains, mais en a affaibli d'autres.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
"Gilets jaunes" : les gagnants et les perdants du mouvement Crédit Image : Zakaria ABDELKAFI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Eléanor Douet

On s’interroge beaucoup sur les effets des mouvements "gilets jaunes" sur l’économie, le pouvoir d’achat ou les entreprises. Deux études permettent d’y voir un peu plus clair. Ces travaux devront être complétés, mais ils permettent déjà de distinguer des gagnants et des perdants.

Selon l’Institut des politiques publiques, on peut assez précisément cerner l’impact du virage du 10 décembre et des 10 à 12 milliards d'euros débloqués par le gouvernement. On peut dire que les actions des "gilets jaunes" vont :

1 - Réduire le nombre de perdants dans le Budget 2019

À lire aussi
Neuilly-sur-Seine Grand débat
Grand débat : des citoyens impliqués dans une réunion à Neuilly-sur-Seine

2 - Favoriser les actifs : leur pouvoir d'achat devrait augmenter de 2,3%. Avec une hausse encore plus forte pour ceux de la classe moyenne, celle des ronds-points, celle qui gagne individuellement entre 1.350 et 1.550 euros net par mois.

3 - Mieux cibler la contribution des retraités. Ils devaient tous être perdants, mais la baisse de revenus ne concernera que les 50% de pensionnés les plus aisés.

4 - Les inactifs non retraités c’est-à-dire les ménages les plus pauvres resteront les grands perdants de la nouvelle donne.

Un impact dans d'autres secteurs

Une autre étude, celle de la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface), éclaire, elle, sur un volet plus négatif. Elle ne cible pas les grandes entreprises, mais les PME de principalement trois secteurs : le commerce de détail, l’habillement et l’hôtellerie restauration.

Pour ces activités, les effets du mouvement jaune devraient prendre toutes leurs dimensions dans les prochains mois. Ces métiers sont par construction très sensibles aux chocs de trésorerie. Or les stocks se sont accumulés, les invendus aussi alors que les salaires, les charges restent inchangés et les fournisseurs exigent leurs dus. Le modèle de prévision de la Coface, réputé fiable, prévoit au total plus de 53.000 défaillances d’entreprises cette année. Essentiellement dans les zones les plus fragiles du pays.

Des conséquences possibles sur l'emploi

Cela pourrait avoir des conséquences sur l’emploi car même si le chômage, le facteur le plus malfaisant de notre pays, reste le grand absent des manifestations de ronds-points comme du grand débat national en cours, difficile de l’ignorer. Il va même falloir y revenir avec force.

Tout simplement parce que l’Agence centrale de la sécurité sociale souligne déjà le ralentissement des embauches depuis trois mois. Et nous prévient que ce n’est pas encore en 2019 que le mal français qui nous taraude depuis des décennies va s’atténuer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796321166
"Gilets jaunes" : les gagnants et les perdants du mouvement
"Gilets jaunes" : les gagnants et les perdants du mouvement
Le mouvement des "gilets jaunes", débuté en novembre dernier, a eu des effets positifs pour certains, mais en a affaibli d'autres.
https://www.rtl.fr/actu/conso/gilets-jaunes-les-gagnants-et-les-perdants-du-mouvement-7796321166
2019-01-24 13:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/fW3rKniElxhAiCnmHYfzow/330v220-2/online/image/2019/0119/7796281047_des-gilets-jaunes-a-paris-le-19-janvier-2019.jpg