1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gilbert Collard est maintenant prêt à prendre sa carte au FN
1 min de lecture

Gilbert Collard est maintenant prêt à prendre sa carte au FN

Puisque Jean-Marie Le Pen a été désavoué, le député du Gard ne voit plus d'obstacle à son ralliement complet.

Gilbert Collard le 9 mars 2015 à Paris
Gilbert Collard le 9 mars 2015 à Paris
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Jusqu'alors, Gilbert Collard appartenait au Rassemblement Bleu Marine mais refusait de s'encarter au Front national. Il annonce son revirement, à la suite du désaveu de Jean-Marie Le Pen

"J'ai toujours dit que je suis mariniste. Moi je n'ai pas adhéré au FN parce que Jean-Marie Le Pen y était, a-t-il expliqué ce mardi 14 avril sur Radio Classique et LCI. J'ai toujours dit que je ne pouvais pas adhérer à certains de ses propos. C'est la raison pour laquelle je suis apparenté Front national au parlement mais je n'ai pas ma carte. Mais là, maintenant, je considère que plus rien ne s'oppose, vue la distance que Jean-Marie prend, à ce que j'aie ma carte", a-t-il estimé. 

C'est "un signe d'apaisement"

Le député du Gard a salué l'annonce faite par le co-fondateur du Front national. "C'est la preuve qu'il a entendu l'appel à la sagesse lancé avec dignité, fermeté et une évidente souffrance par Marine Le Pen". 

Pour Gilbert Collard, "c'est un signe d'apaisement, c'est clair. Quand il tient des propos critiquables, on le dit, quand il a une attitude apaisante, on le dit aussi". 

À lire aussi

A qui Jean-Marie Le Pen a-t-il cédé ? "A lui-même", a tranché l'avocat, "à la réflexion, à l'intérêt du mouvement, l'intérêt du pays", "il a fait preuve de sagesse".

Marion Maréchal-Le Pen "sait que la patronne, c'est Marine"

Sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, est-elle une bombe à retardement armée par le patriarche qui s'est prononcé pour elle aux régionales de décembre ? "Je ne crois pas", a répondu Gilbert Collard. Elle "a un esprit de discipline, de hiérarchie, elle sait que la patronne du FN, c'est Marine et il n'y a pas de raison, tant que le pacte de loyauté est respecté par tout le monde, pour que qui que ce soit vienne l'enfreindre".

"Je ne vois pas pourquoi Marion deviendrait le porte-drapeau d'une opposition idéologique", a assuré l'avocat.

La rédaction vous recommande

 

À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/