1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gérald Darmanin sur RTL : "Il faut renforcer la loi de 1905"
2 min de lecture

Gérald Darmanin sur RTL : "Il faut renforcer la loi de 1905"

LE GRAND JURY - Le ministre de l'Action et des Comptes publics appelle à "repenser l'organisation du culte musulman" en France et conseille à Emmanuel Macron de s'exprimer à nouveau sur la laïcité et le vivre-ensemble, "dans un moment plus calme, pour la concorde nationale", précise-t-il.

Gérald Darmanin au "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI"
Gérald Darmanin au "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI"
Crédit : Capture LCI
Le Grand Jury de Gérald Darmanin du dimanche 1er avril 2018
52:24
Le Grand Jury du 01 avril 2018
54:55
Marie-Pierre Haddad

Comment "changer la donne pour éviter d'avoir sur le sol de la République des gens qui professent la haine, dont la religion est dévoyée, et des Français qui ont l'impression que nous n'agissons pas assez fortement" ?

C'est la question que se pose Gérald Darmanin, invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche 1er avril, quelques jours après les attentats de l'Aude, qui ont fait 4 morts, et le meurtre de Mireille Knoll, dont l'enquête est en cours pour déterminer s'il s'agit ou non d'un crime antisémite.

"Je l'ai déjà dit voilà deux ans : il faut repenser, non pas la laïcité, qui est bien commun, mais l'organisation du culte. Ça a été fait pour les catholiques et les juifs il y a bien longtemps et il faut le faire pour les musulmans, indique-t-il. Je pense personnellement qu'il faut renforcer 1905 (la loi sur la laïcité, ndlr). j'ai déjà eu l'occasion de mettre un certain nombre de propositions sur la table".

La rédaction vous recommande

Gérald Darmanin pointe notamment du doigt les difficultés pour l'État d'identifier certaines associations religieuses. "Plus de 80% des associations qui gèrent des lieux de culte musulmans sont des lois 1901 (des associations à but non lucratif, ndlr) et non 1905 (associations cultuelles, ndlr), affirme-t-il. Et la loi permet de vous réunir sans forme associative. Il est extrêmement difficile de fermer des lieux de culte que vous ne connaissez pas ou mal". Selon lui, "l'islam de France n'est pas organisé tel que nous pourrions imaginer qu'il le soit".

À lire aussi

Le ministre de l'Action et des Comptes publics affirme toutefois ne pas être favorable au Concordat. "Il faudrait un chef religieux et il n'y en a pas. Ce serait impossible juridiquement", explique-t-il. Le 23 novembre 2015, pourtant, il écrivait dans une tribune publiée par Libération qu'un "véritable islam de France passe par un nouveau Concordat".

Dans une telle situation, le président de la République doit-il s'exprimer sur les questions de laïcité et de vivre-ensemble, ainsi que sur la place de l'islam en France ? "Il en a déjà parlé. On ne l'a pas assez, sans doute, écouté, estime Gérald Darmanin. Peut-être faut-il qu'il en reparle. Mais je ne suis pas sûr qu'il soit de bon conseil de proposer de parler sur une question extrêmement difficile dans une période où la France est en deuil. Il faudrait qu'il le fasse, sans doute, à mon avis, dans un moment plus calme pour la concorde nationale".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/