1 min de lecture Islamisme

Gérald Darmanin annonce la dissolution de l’association BarakaCity

L'association BarakaCity a été dissoute ce mercredi 28 octobre en Conseil des ministres. Elle est accusée de "relations au sein de la mouvance islamiste radicale" et de "se complaire à justifier des actes terroristes".

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 12 juillet 2020, au Mans
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 12 juillet 2020, au Mans Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Gérald Darmanin a annoncé ce mercredi 28 octobre la dissolution de l'association BarakaCity en Conseil des ministres. Elle est accusée par le gouvernement de "relations au sein de la mouvance islamiste radicale" et de "se complaire à justifier des actes terroristes", a détaillé le ministre de l'Intérieur dans un tweet.

Cette ONG, présidée par Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, "incitait à la haine, entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, se complaisait à justifier des actes terroristes", a fait valoir le ministre, qui avait réclamé sa dissolution après la décapitation de Samuel Paty en pleine rue à Conflans Saint-Honorine, dans les Yvelines.

Une annonce confirmé par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal en conférence de presse ce mercredi. "Le Conseil des ministres a prononcé la dissolution de l’association BarakaCity", a-t-il en effet assuré. Selon Gabriel Attal, "cette association et son président-fondateur, derrière un paravent humanitaire, diffusaient antisémitisme, menaces de mort et apologie de crimes contre l’humanité". "Nous poursuivons cette lutte contre les ennemis de la démocratie", a conclu le porte-parole du gouvernement.

Des associations accusées d'être "ennemies de la République"

Le 21 octobre dernier, le ministre de l'Intérieur avait déjà déclaré vouloir mettre fin aux activités d'une cinquantaine d'associations, accusées d'être "ennemies de la République". Au lendemain de l'assassinat de Samuel Paty, Gérald Darmanin avait en effet assuré sur Europe 1 qu'"une cinquantaine de structures associatives verraient un certain nombre de visites des services de l'État". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islamisme Attentat Associations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants