1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Général iranien tué : Bardella trouve la décision de Trump "disproportionnée"
1 min de lecture

Général iranien tué : Bardella trouve la décision de Trump "disproportionnée"

INVITÉ RTL - Le vice-président du Rassemblement national "ne souhaite pas que l'on s'engage dans une troisième guerre du Golfe".

Jordan Bardella au Grand Jury
Jordan Bardella au Grand Jury
Crédit : Nicolas Kovarik / Agence 1827 / RTL
Le Grand Jury de Jordan Bardella
52:43
Le Grand Jury de Jordan Bardella
52:43
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

L'Iran a sorti la carte du nucléaire, ce dimanche 5 janvier, face aux menaces du président américain Donald Trump de frapper 52 sites iraniens si la République islamique réagissait militairement pour "venger" la mort du puissant général Qassem Soleimani, tué en Irak par une frappe américaine. 

Depuis l'assassinat dans un raid américain vendredi de Soleimani, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, et d'Abou Mehdi al-Mouhandis, l'homme de l'Iran en Irak et numéro deux du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires pro-Iran intégrés aux forces de sécurité, le monde entier redoute la déflagration. 

Invité lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCIJordan Bardella explique "comprendre la réaction américaine (...) Mais pour être très honnête je trouve cette réponse disproportionnée et dangereuse. Cette région est une véritable poudrière (...) Je ne souhaite pas que l'on s'engage dans une troisième guerre du Golfe". 

Différents avis au sein du RN

Une déclaration qui tranche avec la position adoptée par Marine Le Pen. La présidente du Rassemblement national a estimé qu'il s'agissait d'un "avertissement" de Donald Trump à l'Iran, en s'interrogeant : "un État peut-il laisser son ambassade à la merci de n'importe quels manifestants hostiles ? Certainement pas. Peut-on laisser un État arrêter des ressortissants étrangers sans raison ? Certainement pas". 

À lire aussi

Une ligne qui n'est pas partagée unanimement au sein du parti. L'eurodéputé RN Thierry Mariani a estimé sur Twitter que "l'assassinat (comment appeler cela autrement ?) de #Soleimani, par les USA est une faute grave qui sera lourde de conséquence et que l' #Iran ne peut laisser sans réponse". 

Virulent opposant à Emmanuel Macron, Jordan Bardella a néanmoins souligné que la venue du ministre des Affaires étrangères iraniennes lors du sommet du G7 organisé en France "allait dans le bon sens".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/