2 min de lecture Société

Âge, durée, modalités... À quoi va ressembler le service national ?

ÉCLAIRAGE - Édouard Philippe doit présenter en Conseil des ministres les "grandes orientations" du service national universel. Il s'agit d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

>
Service national universel : les contours de cet engagement visant à former la jeunesse Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
avec AFP et Vincent Derosier

Annoncé lors de la campagne électorale, le service national universel se dévoile enfin. Initialement, Emmanuel Macron était favorable à une "partie obligatoire de 3 à 6 mois". Finalement, le gouvernement "s'oriente" vers un mois minimum de service universel obligatoire pour les jeunes, autour de 16 ans. Édouard Philippe doit annoncer, mercredi 27 juin, en Conseil des ministres de "grandes orientations". 

On en sait déjà plus sur la forme de ce service universel. Il doit se diviser en deux séquences. Une première partie théorique, de 15 jours, aura lieu pendant les vacances scolaire. Les jeunes y apprendront les gestes de premiers secours et l'attitude à adopter en cas d'attentat. Puis une partie plus concrète, de 15 jours également, pendant laquelle les jeunes pourront s'engager dans une activité associative. Ils seront en pension complète (dans un centre de vacances ou des locaux municipaux). 

"Différentes modalités"

Invité à l'antenne de RTL, Benjamin Griveaux a évoqué "différentes modalités qui vont être mises en place, des gens qui pourront faire des périodes plus longues, en fonction de leurs envies, que ce soit dans le domaine associatif, dans le domaine militaire, dans le domaine civique, dans le domaine sanitaire", a-t-il énuméré. 

À lire aussi
Pôle emploi (illustration) Chômage
Emploi : pourquoi le chômage augmente alors que les embauches sont en hausse

Les jeunes de 18 à 25 ans pourront ainsi s'engager sur la base du volontariat, pour un service de 3 mois minimum. Pour eux, le gouvernement étudie une indemnité de 500 euros, des facilités pour passer le permis de conduire ou le diplôme du BAFA. 

L'État prévoit au total 1 milliard d'euros par an pour honorer cette promesse de campagne.

Consultations à l'automne

Des précisions sont encore à apporter à ce projet. Benjamin Griveaux a noté que "c'est aussi la raison pour laquelle il y aura une consultation qui s'ouvrira à partir de l'automne pour voir avec les organisations de jeunesse, les jeunes eux-mêmes, comment on peut construire les choses qui soient à la fois le moyen de recréer ce creuset républicain, ce moment autour de la nation". 

Un groupe de travail mandaté par l'Élysée avait remis au printemps ses propositions sur ce nouveau service national universel (SNU). Les principales organisations lycéennes, étudiantes et de jeunesse avaient fustigé début juin dans une tribune les "incohérences" et le caractère "contraignant" de ce projet, ainsi que sa logique "démagogique"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Gouvernement Jeunesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793878444
Âge, durée, modalités... À quoi va ressembler le service national ?
Âge, durée, modalités... À quoi va ressembler le service national ?
ÉCLAIRAGE - Édouard Philippe doit présenter en Conseil des ministres les "grandes orientations" du service national universel. Il s'agit d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ge-duree-modalites-quoi-va-ressembler-le-service-national-7793878444
2018-06-26 14:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nP3sIJBLDMytcsZkIIY6QA/330v220-2/online/image/2018/0609/7793693113_emmanuel-macron-au-g7-le-7-juin-2018.jpg