2 min de lecture Élections européennes

François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon affichent leur unité à Amiens

La consigne du moment, au parti La France insoumise, est de soutenir la tête de liste, Manon Aubry. François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon ont donc, une fois n'est pas coutume, participé ensemble à un meeting à Amiens.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
À Amiens, La France insoumise se veut unie Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Leia Hoarau

L'affiche était belle pour un mouvement en difficulté dans les sondages. François Ruffin a mouillé la chemise, mercredi 10 avril au soir, dans sa ville natale d'Amiens, pour La France insoumise et sa tête de liste pour les européennes, la jeune Manon Aubry

Chaleureusement accueilli par les militants, le député de la Somme, que l'on a plus souvent vu seul ces dernières semaines, assurant la promotion de son film sur les "gilets jaunes", "J'veux du soleil", était, une fois n'est pas coutume, au côté de Jean-Luc Mélenchon, le chef de file des Insoumis avec qui il assure en privé entretenir des relations plus complexes qu'il n'y paraît.

"Il me gère intelligemment, comme un électron libre", confie-t-il à propos de l'ancien candidat à la présidentielle. "Pas le plus corporate" des députés, de son propre aveu, François Ruffin assure même qu'au départ, il ne pensait "pas tenir plus de deux semaines" au groupe Insoumis à l'Assemblée nationale...

François Ruffin, "un atome libre"

François Ruffin est décidément moins "tradi" que Jean-Luc Mélenchon, n'est pas franchement un homme de parti. "Moi je suis habitué à la guérilla, quand on me donne l'armée je ne sais pas quoi faire...", explique-t-il d'ailleurs. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir une idée précise de la bonne stratégie à suivre

À lire aussi
Marion Maréchal, le 22 février 2018 Rassemblement national
RN : Marion Maréchal voit "une opportunité" dans "l'effondrement de LR"

Discret depuis le début de cette campagne, le documentariste-militant est surtout gêné, lui qui milite pour un nouveau "front populaire", par l'incapacité du Parti communiste et du mouvement mélenchoniste à faire front commun, il espère, à l'avenir, que s'ouvrira pour la gauche de la gauche une "séquence plus rassembleuse".

"François Ruffin est un atome libre", a d'ailleurs déclaré Jean-Luc Mélenchon à la tribune. "Manon Aubry est un atome libre, moi aussi je n'en fais qu'à ma tête". Et de donner rendez-vous pour la suite : il a rappelé son exigence rigoureuse de cohérence des idées et du rassemblement autour du programme autour de La France insoumise, nous explique Le Monde. "C'est notre responsabilité d'avoir avec tout le monde des débats au fond pour savoir si on peut s'accorder".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Jean-Luc Mélenchon La France insoumise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants