1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Hollande va lancer un "restons groupés" à ses ministres
1 min de lecture

François Hollande va lancer un "restons groupés" à ses ministres

CONFIDENTIELS RTL - Ce mercredi 8 mars, le chef de l'État devrait demander aux membres du gouvernement d'être "au travail jusqu'au bout".

François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
François Hollande va lancer un "restons groupés" à ses ministres
03:02
François Hollande va lancer un "restons groupés" à ses ministres
03:04
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Lundi 6 mars dans une interview, François Hollande s'est ouvertement engagé à "tout faire" pour que la France ne puisse pas être "convaincue" par le projet populiste (selon ses termes) de Marine Le Pen. Ce mercredi 8 mars, à quelque cinquante jours du premier tour de l’élection présidentielle, le chef de l'État va donc en remettre une couche devant le Conseil des ministres réuni au grand complet. Bien sûr il ne prononcera ni le nom de Marine Le Pen, ni le nom de son parti.

Mais François Hollande devrait demander aux membres du gouvernement d'être "au travail jusqu'au bout". Car c'est le meilleur moyen, selon lui, de "ne pas céder de terrain aux populistes", explique son entourage. Le président de la République, qui était mardi à Vitry-le-François, va poursuivre dans les semaines qui viennent sa série de déplacements sur des terres frontistes.

La tentation Macron

Au passage, il va donner une consigne à ses ministres pour la présidentielle. Si on devait résumer familièrement ce message, ce serait "restons groupés". François Hollande sait qu'autour de la table du Conseil des ministres, plusieurs personnalités - et non des moindres - sont tentées de soutenir Emmanuel Macron. C'est notamment le cas du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Certains se posent même la question de le faire rapidement, avant la date de clôture de dépôt des parrainages le 17 mars prochain. Histoire de ne pas avoir l’air de voler au secours de la victoire.

Sans leur recommander non plus de faire la campagne de Benoît Hamon, le Président devrait donc, à mots couverts, leur demander d’attendre encore un peu, en "ne partant pas dans des aventures individuelles". Pas pour l'instant, en tout cas. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/