1 min de lecture Élections régionales

François Hollande dénonce la campagne trop à gauche de Claude Bartolone lors des régionales

Candidat en Île-de-France, Claude Bartolone a été devancé par Valérie Pécresse faisant basculer la région à droite après 17 ans de gouvernance socialiste.

François Hollande et Claude Bartolone, le 16 novembre 2015 au Congrès
François Hollande et Claude Bartolone, le 16 novembre 2015 au Congrès Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Claude Bartolone a-t-il perdu l'Île-de-France à cause d'une campagne trop à gauche ? C'est en tout cas ce que penserait François Hollande. Au lendemain des élections régionales, le chef de l'État aurait réuni les ténors de la majorité dans le but de tirer les conclusions du scrutin où la gauche a finalement remporté cinq régions métropolitaines alors qu'une véritable débâcle était annoncée. 

Problème, l'Île-de-France a viré bleue. Claude Bartolone, devancé de quelque 60.000 voix par Valérie Pécresse, n'a pas réussi à conserver la région, pourtant fief de la gauche depuis 17 ans. Une défaite qui aurait éveillé une certaine colère chez le Président de la République. Du moins, une véritable incompréhension alors que le président de l'Assemblée nationale s'est affiché aux côté du leader du Parti communiste mais aussi de la secrétaire nationale d'Europe-Écologie-Les Verts. "Pourquoi tu as mis Pierre Laurent et Emmanuelle Cosse sur les tracts et les bulletins ?", aurait lancé François Hollande selon plusieurs témoins, relayés par Libération.

Avec le risque FN, les électeurs communistes et écolos seraient venus à nous même

Élu régional socialiste
Partager la citation

Le chef de l'État ne serait pas le seul de cet avis alors que l'équipe de campagne de l'ex-tête de liste regretterait cette orientation. "Avec le risque FN, les électeurs communistes et écolos seraient venus à nous même sans cet-entre-tours de gauche plurielle", juge un élu régional dans les colonnes du quotidien. Un rassemblement de la gauche qui aurait donc causé la défaite de Claude Bartolone, à l'heure où une éventuelle primaire à gauche est actuellement débattue. De quoi influencer de possibles alliances en vue de 2017 ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Île-de-France Claude Bartolone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants