2 min de lecture Syndicats

FO : "On a déjà vu un patron de syndicat se faire débarquer", dit Alba Ventura

ÉDITO - Le "Canard Enchaîné" a révélé l'existence d'un fichier sur les cadres du syndicat Force ouvrière, avec des annotations sur leurs tendances politiques ou leurs soucis de santé. "La secousse a été forte à FO", analyse Alba Ventura.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Fichage chez Force ouvrière : "on a déjà vu un patron de syndicat se faire débarquer" dit Alba Ventura Crédit Image : Philippe HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Marie Sasin

Au syndicat Force ouvrière, plusieurs dizaines de cadres ont été "fichés", a révélé Le Canard Enchaîné. Une affaire qui tombe bien mal pour le tout nouveau patron de FO Pascal Pavageau. 

Vous vous souvenez du "mur des cons" au syndicat de la magistrature ? Ils avaient épinglé sur un mur, appelé le mur des cons, des photos de personnalités et notamment des personnalités politiques. Et bien là chez FO, c’est en interne que cela se passe. C’est un peu le "mur des cons" des camarades syndiqués de Force Ouvrière sauf que c’est un fichier.

Un fichier qui a été créé alors que l’ancien patron de FO Jean-Claude Mailly était encore en poste et que Pascal Pavageau était seul en lice pour lui succéder. Un fichier élaboré patiemment par l’entourage de Pavageau pour mieux cerner les proches de Mailly.

À lire aussi
Les syndicats et les représentants des chefs d'entreprises, CFDT, FO, CGT, CFE-CGC, CFTC, MEDEF, CPME et U2P devaient se retrouver mardi 11 décembre pour une nouvelle séance de négociations Chômage
"Gilets jaunes" : les négociations sur l’assurance-chômage sont reportées

Et non seulement on trouve des annotations sur leurs tendances politiques (trotskiste ou pas) , mais aussi sur leurs soucis de santé ou leur appartenance à la Franc-maçonnerie, ou même leur orientation sexuelle. Mais on trouve aussi des qualificatifs en face de leur nom de famille, du genre : "niais", "ordure", "mafieux", "franc maçon", "complètement dingue", ou encore "trop intelligent pour entrer au bureau confédéral" (un spécimen qui intrigue ! ).

Comme dit un membre de FO cité par Les Échos "on se croirait à la Stasi" ! Alors, Pascal Pavageau n’a pas nié l’existence de ce fichier, mais pour ce qui est des annotations, il a  rejeté la faute sur deux de ses collaboratrices. La méthode frôle aussi parfois la goujaterie.

Le patron de FO est-il sur la sellette ?

On n’en est pas encore là mais la secousse a été forte à FO ! D’abord parce que les syndicats sont les premiers à dénoncer ce genre de pratiques dans les entreprises, des affaires de fichage dans le privé, ça se termine devant les tribunaux.

Non ce qui surprend chez FO, outre ces méthodes, c’est cette radicalité impulsée par Pascal Pavageau. On l’avait vu au moment du Congrès, il avait fait siffler Jean-Claude Mailly lors de son départ. Il avait fait siffler parce que trop réformateur à son goût.

On le voit sur les réformes, il a banni le mot "négocier" de son vocabulaire et on le voit aussi dans ses propos comme cette semaine lorsqu’il dit d’Emmanuel Macron "qu’il porte une vision sans valeur républicaine" autrement dit Macron n’est pas Républicain.

Même Philippe Martinez de la CGT n’oserait pas aller jusque-là. D’ailleurs c’est ce que cherche Pascal Pavageau, à être un ton ou deux au-dessus du leader de la CGT. Etre plus dur, plus violent, plus méchant face au pouvoir. Et installer son autorité en interne. 

D’où ce fichier, ce flicage. Il faut se souvenir qu'on a déjà vu un patron de syndicat se faire débarquer : c'était Thierry Lepaon de la CGT pour des travaux mirobolants dans son appartement de fonction. Le Fichier, c’est bien plus grave.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syndicats Force ouvrière Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795153750
FO : "On a déjà vu un patron de syndicat se faire débarquer", dit Alba Ventura
FO : "On a déjà vu un patron de syndicat se faire débarquer", dit Alba Ventura
ÉDITO - Le "Canard Enchaîné" a révélé l'existence d'un fichier sur les cadres du syndicat Force ouvrière, avec des annotations sur leurs tendances politiques ou leurs soucis de santé. "La secousse a été forte à FO", analyse Alba Ventura.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fo-on-a-deja-vu-un-patron-de-syndicat-se-faire-debarquer-dit-alba-ventura-7795153750
2018-10-12 08:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4hgL5FwFG-UiOMGwsnP9nA/330v220-2/online/image/2018/1010/7795128719_pascal-pavageau-leader-de-force-ouvriere.jpg