1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Des cadres du syndicat FO fichés dans un document interne
1 min de lecture

VIDÉO - Des cadres du syndicat FO fichés dans un document interne

Selon "Le Canard enchaîné", des responsables du syndicat Force ouvrière étaient fichés dans un document interne établi en 2016 par des proches du secrétaire général actuel, Pascal Pavageau. Le patron de FO parle d'une "grave erreur”.

Pascal Pavageau, leader de Force ouvrière
Pascal Pavageau, leader de Force ouvrière
Crédit : Philippe HUGUEN / AFP
Des cadres du syndicat FO fichés dans un document interne
01:37
M6

"Niais", "ordure",  "trop intelligent pour entrer au bureau confédéral"... Des cadres de Force ouvrière ont été fichés, commentaires à l'appui, dans un document interne établi en 2016 par des proches de l'actuel patron du syndicat, Pascal Pavageau. Les révélations mercredi matin du Canard enchaîné jettent le trouble sur les méthodes du nouveau secrétaire général de FO, alors que celui-ci se trouvait en lice pour succéder à Jean-Claude Mailly.

Dans ce fichier aujourd'hui rendu public, les noms de "126 responsables" du syndicat sont commentés de notes parfois corrosives : "bête", "mauvais", "faux", "complètement dingue", "franc-maçon", ou encore  "apprécié par PP (Pascal Pavageau) et "déteste JCM (Jean-Claude Mailly)". Une initiative discutable qui reviendrait à Pascal Pavageau lui-même. 

Le nouveau secrétaire général reconnaît d'ailleurs auprès de l'hebdomadaire satirique qu'il s'agissait d'une "belle connerie" et d'une "grave erreur". "Pour moi, c'était un mémo, de l'ordre de la prise de notes, mais je n'avais jamais vu ni avalisé le résultat, qui est truffé d'âneries, de raccourcis (...) C'était un document de travail qui ne devait pas circuler (...)", se défend-il.

Climat tendu en interne

Le document vient pourtant jeter un sérieux coup de froid au sein de la troisième organisation syndicale de France. "Ce sont des méthodes que l'on condamne. Clairement, ces méthodes-là n'ont pas à exister dans notre organisation (...) Ce que l'on demandera bien entendu, c'est que cela cesse", réagit vertement Franck Bergamini, le Secrétaire Général FO Bouches-du-Rhône. Un climat tendu chez FO, et un fichage prohibé par la loi informatique et liberté, que dénonçait encore récemment le syndicat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/