3 min de lecture Polémique

FN : "Il ne faut pas enterrer trop vite Marine Le Pen", avertit Alba Ventura

ÉDITO - Marine Le Pen est en baisse de régime à une semaine du congrès du Front national. Mais elle reste toujours la patronne du parti, avertit la journaliste Alba Ventura.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
FN : "Il ne faut pas enterrer trop vite Marine Le Pen", avertit Alba Ventura Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Petite forme pour Marine Le Pen à une semaine du congrès du Front national. Alors qu'elle déclarait il y a quelques jours "ne pas vouloir s'accrocher à la tête de (s)on parti", elle a indiqué dimanche 4 mars qu'elle avait "toujours envie de diriger" le FN.

Ce qu'il faut comprendre dans ces deux tonalités, c'est qu'il y a une Marine et une Le Pen. Il y a à la fois une femme politique : c'est la Le Pen, qui n'a connu que ça, qui est une militante depuis le berceau, qui est fabriquée pour être une dirigeante.

Et il y a Marine, une femme de presque 50 ans qui vient de vivre une grosse déception politique, qui a peut-être d'autres envies ou qui, parce qu'elle a justement passé sa vie à faire de la politique, en a un peu marre par moments.

À lire aussi
Christophe Dettinger Gilets jaunes
Christophe Dettinger réclame 3 millions d'euros à la plateforme Leetchi

Si vous voulez, il y a Marine qui dit "Je ne vais pas m’éterniser" et Le Pen qui dit "Je continue". Et c'est cette dissonance que l'on entend. Alors pour l'instant, c'est quand même Le Pen qui a pris le dessus sur Marine. Même si c'est avec une grande lassitude.

Huit mois difficiles depuis la présidentielle

Une forme de démotivation qui vient, on le sait, de son débat catastrophique de la présidentielle. Les huit mois qui viennent de s'écouler n'ont rien arrangé à l'affaire. Il y aura eu sa séparation avec Florian Philippot qui a rendu le FN inaudible en pleine préparation du congrès, qui aura lieu la semaine prochaine à Lille, avec une ligne à trancher et un nouveau nom à adopter.

Sans compter les affaires judiciaires. Sans compter son père qui, dans ses Mémoires, écrit éprouver de la "pitié" pour sa fille. Finalement la seule bonne nouvelle pour Marine Le Pen ces derniers jours aura été la décision de Jean-Marie Le Pen de ne pas se rendre au congrès. Et sans compter sa nièce Marion qui se libère.

Il y a Marine qui dit 'Je ne vais pas m’éterniser' et Le Pen qui dit 'Je continue'

Alba Ventura
Partager la citation

Ah c'est sûr que l'agenda très chargé de Marion Maréchal-Le Pen n'est pas passé inaperçu. De nouveau, on parle de concurrence. Il y a eu cette prise de parole devant un rassemblement de conservateurs aux États-Unis.

Et il y a eu aussi l'annonce de la création d'une école, "une académie des sciences politiques", ouverte à tous les courants de droite pour former "les dirigeants de demain", en expliquant qu'il ne s'agissait pas d'un projet partisan, mais d'un projet politique (nuance !). Ce n'est pas banal pour quelqu'un qui avait décidé de prendre le large. 

Tante vs nièce

Ah c'est sûr qu'il est plus facile d'être dans la peau de Marion que de Marine. Il est plus facile d'être à Washington devant le gotha des conservateurs américains que d'être embourbée dans le Front national.

Elle n'a pas de responsabilité Marion Maréchal. Elle n'a pas de problème de financement. Elle n'a rien à perdre, alors que Marine le Pen est engagée dans un processus de reconstruction qui lui coûte des points. Elle est inaudible, même avec ses sept députés à l'Assemblée. 

Si vous voulez, il y en a une qui est dans un exercice imposé, l'autre qui est libre. Ce que je veux dire c'est que même si la nièce opère un retour remarqué sur la scène politique, elle n'est quand même pas aujourd'hui l'alpha et l'oméga de la droite et de la droite extrême en France. Marine le Pen, non plus ! Mais, disons que la tante a bien d’autres sujets à régler avant de se préoccuper de la concurrence avec sa nièce

Et puis la tante est la seule à pouvoir tenir les rennes. Alors bien qu'elle soit victime d'une baisse de régime, il ne faut pas enterrer trop vite Marine Le Pen.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792501254
FN : "Il ne faut pas enterrer trop vite Marine Le Pen", avertit Alba Ventura
FN : "Il ne faut pas enterrer trop vite Marine Le Pen", avertit Alba Ventura
ÉDITO - Marine Le Pen est en baisse de régime à une semaine du congrès du Front national. Mais elle reste toujours la patronne du parti, avertit la journaliste Alba Ventura.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fn-il-ne-faut-pas-enterrer-trop-vite-marine-le-pen-avertit-alba-ventura-7792501254
2018-03-05 07:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IrqBwV9uSRyM2aJ50YjjGA/330v220-2/online/image/2017/1212/7791386093_marine-le-pen-a-l-assemblee-nationale-le-10-juillet-2017.jpg