2 min de lecture Parti socialiste

Finances de la région Poitou-Charentes : ce qui est reproché à Ségolène Royal

Un rapport de la Chambre régionale des comptes confirme en grande partie les reproches adressés à Ségolène Royal pour sa gestion des comptes de la région Poitou-Charentes.

Ségolène Royal et Alain Rousset, le 30 août 2007 à La Rochelle
Ségolène Royal et Alain Rousset, le 30 août 2007 à La Rochelle Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Ségolène Royal se serait bien passée de cette affaire avec laquelle elle est aux prises depuis près d'un an. Accusée d'avoir eu une gestion hasardeuse des comptes de la région Poitou-Charentes, qu'elle a présidée entre 2004 et 2014, la Chambre régionale des comptes valide une grande partie des dérives pointées par un audit privé réalisé préalablement par l'entreprise EY, anciennement Ernst & Young, raconte l'hebdomadaire Le Point.  

Les accusations ont émergé après les élections régionales de 2015. La région Poitou-Charentes fait désormais partie de la Nouvelle-Aquitaine, grand territoire issu de la fusion du Limousin, de l'Aquitaine et du Poitou-Charentes. Tout est parti d'un interview accordée au journal Sud Ouest par le nouveau président de Région, Alain Rousset (PS), le 22 février 2016. Il confie au quotidien avoir découvert des retards de paiements importants ainsi que de potentiels emprunts toxiques dans les comptes de l'ancienne région, qui avait été présidée par Jean-François Macaire entre 2012 et 2015, lorsque l'ancienne candidate à la présidentielle est entrée au gouvernement. 

Alain Rousset parle de 132 millions d'euros d'impayés et de "130 millions d'emprunts dits structurés" pouvant "exploser et devenir potentiellement toxiques". À l'époque, le socialiste explique avoir lancé des procédures de recouvrement et déjà payé 46 millions d'euros. Jean-François Macaire, désormais troisième vice-président de la Nouvelle-Aquitaine, défend la ministre, invoquant le fait qu'elle ne dirigeait plus cette région depuis "un bon bout de temps". Olivier Chartier, conseiller régional et président Les Républicains de la Commission des finances de la grande région dénonce de son côté des "investissements hasardeux".

Des "affirmations diffamatoires" pour Ségolène Royal

Des audits sont commandés par la Nouvelle Aquitaine. En octobre 2016, les résultats confirment celui du précédent audit réalisé en avril 2016 : la grande région hérite d'un passif de 131,9 millions d'euros de factures impayées. Après les résultats de la première étude des comptes, Ségolène Royal  avait alors parlé de "mensonge" au micro du Grand Jury RTL / LCI / Le Figaro, dénonçant des "affirmations diffamatoires" à son encontre de la part d'Alain Rousset. Après les résultats de ce deuxième audit en octobre, Le Canard Enchaîné avait révélé la volonté de la ministre de porter plainte en diffamation si Alain Rousset ne présentait pas d'excuses. 

À lire aussi
Bernard Cazeneuve, Marion Maréchal et Arnaud Montebourg politique
Marion Maréchal, Bernard Cazeneuve et Arnaud Montebourg "ont un espace politique"

Le 8 décembre, raconte Le Point, Ségolène Royal publie un communiqué de presse où elle défend sa gestion "irréprochable" de la région Poitou-Charentes. Elle s'appuie sur des conclusions d'un rapport de la Chambre régionale des comptes, à ce jour encore confidentiel. Selon elle, ce rapport va à l'encontre des deux précédents, réalisés par une "officine privée". Ce qui n'est pas le cas, selon l'hebdomadaire qui avance que ce rapport confirme la majorité des points soulevés par les précédentes études. La Chambre régionale des comptes minore néanmoins le montant des impayés, oscillant entre 86 et 111 millions d'euros et estime le montant des emprunts dits "structurés" à 140 millions d'euros. Pour l'heure, le détail du rapport n'est pas encore public. Il sera discuté en séance à la commission des finances de la Nouvelle-Aquitaine le 19 décembre. À partir de cette date, les responsabilités de ces dettes colossales devraient être tirées au clair.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Ségolène royal Poitou-Charentes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants