1 min de lecture Renseignement

Fichier de renseignements : passe d'armes entre Lemaire et Cazeneuve

Les deux ministres exposent une version différente quant aux modalités d'entrée en vigueur du fichier de renseignements.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Fichier de renseignements passe d'armes entre Axelle Lemaire et Bernard Cazeneuve Crédit Média : Benjamin Sportouch | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Ludovic Galtier

À peine créé, le super fichier du ministère de l'Intérieur, qui réunit dans une seule base toutes les données figurant sur nos passeports et nos cartes d'identité (adresses, photos, empreintes digitales...), fait déjà polémique au sein même du gouvernement.  C'est une étape de plus dans la simplification administrative, mais une étape qui fait craindre des débordements et qui provoque la colère de la secrétaire d'État au Numérique.

Axelle Lemaire parle d'un "dysfonctionnement majeur". Dysfonctionnement, c'est l'autre mot plus poli, pour couac gouvernemental entre la secrétaire d'État et le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. La secrétaire d'État, qui est normalement censée être en première ligne sur ce dossier, affirme qu'elle a été tenue à l'écart et que le décret qui instaure ce nouveau fichier des titres électroniques sécurisés a été publié "en douce", ce sont ses mots, la en plein week-end de la Toussaint.

Cazeneuve balaie les craintes du Conseil national du numérique

Axelle Lemaire est très en colère sur la forme mais aussi sur le fond. Pour la ministre, cette technique de fichier est complètement caduque : "C'était une bonne solution il y a dix ans" affirme-t-elle. Surtout, selon Axelle Lemaire, il y a un fort risque de piratage. Le Conseil national du numérique est venu au secours de la ministre : il craint un détournement de données et réclame la suspension de ce fichier.

Des reproches balayés par le ministère de l'intérieur : le cabinet de Bernard Cazeneuve assure d'une part que toutes les garanties ont été prises et qu'Axelle Lemaire a bien été consultée en amont. Chacun campe sur sa position, les deux ministres doivent se voir le 10 novembre. Ce sera un peu tard puisque le mégafichier doit être expérimenté dès le 8 novembre, avant d'être lancé dans toute la France en janvier prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Renseignement Axelle Lemaire Bernard Cazeneuve
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants