1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Exclusion de Jean-Marie Le Pen : la fin d'une carrière politique exceptionnellement longue
2 min de lecture

Exclusion de Jean-Marie Le Pen : la fin d'une carrière politique exceptionnellement longue

ÉCLAIRAGE - Le fondateur du Front national a été exclu du parti jeudi 20 août par une décision du bureau exécutif du FN.

Jean-Marie Le Pen, quittant le siège du Front National le 20 août 2015
Jean-Marie Le Pen, quittant le siège du Front National le 20 août 2015
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
ARCHIVES RTL - Exclusion de Jean-Marie Le Pen : la fin d'une carrière politique exceptionnellement longue (21/08/2015)
01:44
Valentin Chatelier

Une page se tourne. Le fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a été exclu du parti après une décision du bureau exécutif du FN à la majorité requise. Une décision qui fait suite à une longue période de tensions entre le père et des cadres du parti, notamment Marine Le Pen, sa fille. Si cette dernière considère cette décision logiqueson père va la contester devant la justice.

Mais il aura beau multiplier les recours, ce nouveau rebondissement devrait être la fin d'une carrière politique exceptionnellement longue. Âgé de 27 ans en 1956, il devient l'un des plus jeunes députés aux côtés de Pierre Poujade. L'histoire du Front national ne débute qu'en 1972, avant 40 ans de règne de Jean-Marie Le Pen.

Une présidence marquée par des haut, des bas et des polémiques

Un règne avec des hauts mais aussi des bas. Lors de l’élection présidentielle de 1974, il récolte moins de 1% des voix. Mais 12 ans plus tard, pour les élections législatives, c'est un carton : 35 députés Front national entrent dans l’hémicycle. Sa plus grande performance restera en 2002, année à laquelle il arrive au second tour de l'élection présidentielle contre Jacques Chirac.

Ces succès électoraux n’empêchent pourtant pas les crises de régime. La scission avec Bruno Mégret en 1998, particulièrement violente, l'illustre parfaitement. Le patriarche est impulsif, provocateur. Les condamnations sont nombreuses pour incitation à la haine raciale, apologie de crime de guerre, trouble à l'ordre public ou encore coups et blessures. Ses déclarations, notamment à propos du Sida, des chambres à gaz et d'Ebola, sont également nombreuses à faire polémique.

À lire aussi

"Le FN, c'est lui", expliquait Marine Le Pen en 2011, au moment de prendre la tête du parti, expliquant que le Front national devait tout à Jean-Marie Le Pen. Si la cohabitation n'est plus possible, le fondateur du Front national est encore député européen jusqu'en 2019. Sa révérence n'est pas tirée mais son espace politique n'a jamais été aussi limité.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/