1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Euthanasie : Roland Lescure souhaite une "convention citoyenne sur la fin de vie"
1 min de lecture

Euthanasie : Roland Lescure souhaite une "convention citoyenne sur la fin de vie"

INVITÉ RTL - Roland Lescure, député LaREM des Français d'Amérique du Nord se prononce en faveur d'une consultation nationale sur la fin de vie.

Roland Lescure était l'invité de RTL.
Roland Lescure était l'invité de RTL.
Crédit : RTL
Roland Lescure est l'invité d'Alba Ventura
10:27
Roland Lescure était l'invité de RTL du 6 avril 2021
10:27
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Thomas Pierre

Faut-il légaliser l'euthanasie ? Des parlementaires ont signé dimanche 4 avril dans le JDD une tribune appelant à débattre de la fin de vie. Roland Lescure, député des Français d'Amérique du Nord et responsable des porte-paroles de LaREM, fait partie des co-signataires. Une proposition de loi qui crée un droit à l'euthanasie sera présentée jeudi à l'Assemblée nationale. L'élu déplore sur RTL le grand nombre d'amendements du texte. 

Environ "2.500 ont été déposés par quelques députés du groupe Les Républicains", assure l'élu. "Moi, je le regrette. J'aurais préféré qu'on prenne le temps de débattre cette proposition de loi, qu'on puisse aussi avoir une vraie consultation citoyenne, par exemple une convention citoyenne sur la fin de vie", estime Roland Lescure. 

"Les sujets sociétaux sont particulièrement adaptés à ce type d'exercice", dit-il. "Mais là, en l'occurrence, il y a une proposition de loi qui vient à l'Assemblée. Il faut en débattre. Moi, je voterai (pour) et je regrette cette obstruction systématique", insiste le député LaREM. 

"En 100 ans, on a à peu près doublé l'espérance de vie en France. C'est un choix collectif qu'on a fait". "Depuis un an (et la crise de la Covid-19), on se bat pour maintenir nos aînés en vie. C'est aussi un choix collectif qu'on fait, qui est tout à fait louable", assure Roland Lescure. "Mais face à ce choix collectif de repousser les limites de la mort, je pense qu'on doit laisser la liberté individuelle de choisir de ne pas le faire". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/