1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Européennes 2019 : 3 questions pour comprendre le mode d'emploi du scrutin
2 min de lecture

Européennes 2019 : 3 questions pour comprendre le mode d'emploi du scrutin

INVITÉ RTL - Le Parlement européen compte au total 751 membres, élus par les quelque 427 millions de citoyens des 28 pays de l'Union. Patrick Martin-Genier, professeur à Science Po, fait le point sur ce scrutin.

Les bulletins des listes françaises, lors des européennes 2019
Les bulletins des listes françaises, lors des européennes 2019
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Européennes 2019 : 3 questions pour comprendre le mode d'emploi du scrutin
00:05:56
Européennes 2019 : 3 questions pour comprendre le mode d'emploi du scrutin
00:05:56
Claire Gaveau & AFP

Il y a 40 ans, les Français votaient pour les premières élections européennes de l'Histoire. À l'époque, la Communauté européenne se résumait à 9 pays et un peu plus de 400 eurodéputés. Aujourd'hui, ce sont 28 pays et 427 millions d'électeurs concernés par ce scrutin européens. 

Dans l'Union, chaque État-membre fixe ses propres règles pour les élections européennes. L'Union européenne impose simplement des élections à la proportionnelle, mais les États-membres en choisissent les modalités.

Trois types de scrutins coexistent : le vote préférentiel dans 19 pays (l'électeur peut modifier l'ordre, rayer des candidats ou encore panacher plusieurs listes), le vote par listes bloquées dans 7 pays (les électeurs votent pour des listes dont ils ne peuvent modifier ni l'ordre ni la composition), le vote unique transférable dans 3 pays (l'électeur ne vote pas pour une liste déjà constituée mais élabore sa propre liste en classant les candidats).

1. Qui vote quand ?

21 pays, sur les 28 de l'Union européenne, votent ce dimanche 26 mai. C'est notamment le cas de l'Allemagne, de la France et de la Pologne. Britanniques et Néerlandais ont voté dès le jeudi 23, les Irlandais le 24, les Lettons, Maltais et Slovaques le 25. Les Tchèques ont voté sur deux jours, le vendredi et le samedi. 
                   
Le vote est d'ailleurs obligatoire dans cinq pays : Belgique, Grèce, Bulgarie, Chypre et Luxembourg. En Belgique et au Luxembourg, le non-respect de cette obligation est passible d'une amende alors que les sanctions sont plus indolores dans les trois autres États-membres.

2. Qui sera élu ?

À lire aussi

Mais alors, qui élit-on lors de ces élections ? C'est un scrutin national où les Français vont élire les députés qui vont nous représenter au Parlement européen "pour le vote de ce qu'on pourrait appeler, en simplifiant, les lois européennes", explique Patrick Martin-Genier, professeur à Science Po.

Si l'Union européenne a des "compétences restreintes", l'intérêt demeure pourtant très important. "L'essentiel de ce qui impacte notre vie quotidienne se passe à Bruxelles ou à Strasbourg comme l'environnement, les marchés publics ou la solidarité territoriale", poursuit le spécialiste des questions européennes. 

3. Combien de sièges ?

Sur les 751 eurodéputés qui seront élus ce dimanche 26 mai, 79 seront Français, même si cinq seront virtuellement élus avant la mise en oeuvre du Brexit. En France, c'est un scrutin proportionnel plurinominal, ce qui veut dire que chaque liste, de 79 noms, doit avoir minimum 5% des voix exprimées lors de ce scrutin.

Dès lors qu'une tête de liste dépasse les 5%, cela ne signifie pas qu'il obtient 5% des sièges mais seulement 1, 2 ou 3 sièges en fonction du résultat exact. "L’objectif étant naturellement que les petits partis politiques puissent aussi avoir une représentation à Bruxelles", glisse Patrick Martin-Genier. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.