2 min de lecture Mariage pour tous

Éric Zemmour : "La première victoire culturelle des anti-mariage pour tous"

REPLAY / ÉDITO - Le revirement de Nicolas Sarkozy sur la loi Taubira c'est aussi et surtout la victoire des anciens de la "Manif pour tous", estime le journaliste.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour : "La première victoire culturelle des anti-mariage pour tous" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour Journaliste RTL

"Abrogation". Pour Éric Zemmour, Nicolas Sarkozy "ne voulait pas dire le mot magique, le mot maudit, le mot interdit". Mais il n'a pas tenu et a dû promettrel'abrogation de la loi Taubira, qu'il avait jusque-là refusée, devant l'association UMP Sens commun, opposée au mariage homosexuel.

"La pression était trop forte dans la salle, houleuse et méfiante, qui l'a acclamé ironiquement quand elle a enfin obtenu sa victoire", décrypte le journaliste, qui note que personne dans l'auditoire n'a crû que Sarkozy président abrogerait la loi Taubira, "comme personne n'a crû à son idée impraticable et grotesque de double mariage".

"Souvent Sarkozy varie, fol qui s'y fie : c'est la nouvelle devise à l'UMP", lâche Éric Zemmour. Emporté par son élan, l'ex-chef de l'État "a reconnu que juridiquement tout mariage entraînait toutes les autres formes d'adoption et de gestation". Il fallait "mettre un verrou", comme dit Nicolas Sarkozy. "Mais le seul verrou efficace ne pouvait être que l'abrogation de la loi Taubira", explique le journaliste.

La guerre culturelle a changé d'âme. Le Mai 68 à l'envers prend lentement forme

Éric Zemmour
Partager la citation

"Ce n'était pas l'ancien président aspirant à le redevenir que la foule parisienne a acclamé. C'était elle-même et sa capacité nouvelle à imposer ses thèmes, ses idées, ses projets", ajoute Éric Zemmour, qui rappelle que jusqu'à présent c'était l'apanage des groupuscules de gauche. La roue a tourné. Les groupes issus de la "Manif pour tous" ont "compris la leçon". La guerre culturelle "a changé d'âme, le Mai 68  à l'envers prend lentement forme".

À lire aussi
Le président russe Vladimir Poutine. Vladimir Poutine
Russie : Poutine veut l'interdiction du mariage homosexuel dans la Constitution

Pour le journaliste, Nicolas Sarkozy "n'en sera pas la seule victime". Éric Zemmour pense que les chefs de l'UMP "ont compris qu'il en allait de leur survie, s'ils ne voulaient pas connaître le destin de la gauche et perdre leurs électeurs par pan entier".

"Les électeurs sont devenus redoutables. Ils prennent les idées au sérieux. Les politiques vont devoir faire semblant d'y croire", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mariage pour tous Manif pour tous Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants