1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Enseignante braquée à Créteil : Rachida Dati dénonce sur RTL une "forme d'impunité"
1 min de lecture

Enseignante braquée à Créteil : Rachida Dati dénonce sur RTL une "forme d'impunité"

INVITÉE RTL - L'ancienne garde des Sceaux déplore la violence de plus en plus présente chez les jeunes, quelques jours après le braquage d'une enseignante à Créteil. "Il faut poursuivre les parents dans leur responsabilité", dit-elle.

L'invitée de RTL
L'invitée de RTL
Crédit : RTL
Enseignante braquée à Créteil : Rachida Dati dénonce sur RTL une "forme d'impunité"
00:11:38
Enseignante braquée à Créteil : Rachida Dati dénonce une "forme d'impunité"
00:00:42
L'invitée de RTL
00:11:38
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Quelques jours après le braquage d'une enseignante à Créteil, Rachida Dati se montre particulièrement virulente sur la politique pénale vis à vis des mineurs. "Ces attaques des institutions, ça ne date pas d'aujourd'hui (...) C'est de plus en plus violent et de plus en plus jeune. Cela traduit qu'il y a une forme d'impunité", explique-t-elle.

Rappelant qu'elle avait proposé "d'instaurer une responsabilité pénale pour les mineurs et de mettre un âge moyen pour les rendre responsables de leurs actes", l'ancienne ministre ne s'arrête pas là. Invitée de RTL ce vendredi 26 octobre, elle déplore : "Vous pouvez braquer votre professeur et ne pas être poursuivi".

C'est pourquoi Rachida Dati souhaite "adapter la justice à l'évolution des mineurs et de leur délinquance". "Les actes que nous observons aujourd'hui, c'est quasiment de la barbarie", lance-t-elle, souhaitant dès lors que les outils soient "adaptés".

Les actes que nous observons aujourd'hui, c'est quasiment de la barbarie

Rachida Dati

Malgré tout, l'ancienne garde des Sceaux nuance ses propos et cible également la responsabilité pénale des parents. "Quand on dit d'instaurer une responsabilité pénale des mineurs, cela ne signifie pas les mettre en prison à 12 ou 13 ans. Il faut les prendre en charge (...) et poursuivre les parents quand il y a une insuffisance lié à l'éducation", dit-elle.

À lire aussi

Alors qu'Emmanuel Macron avait demandé des "mesures", les ministres de l'Éducation, de l'Intérieur et de la Justice se réunissent ce vendredi 26 octobre à Bauveau pour mettre en place le plan d'action ambitieux promis après la vidéo d'une enseignante braquée à Créteil.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/