4 min de lecture Présidentielle 2017

"En Marche !", Les Républicains, PS... Quels sont les grands rendez-vous politiques de l'été ?

ÉCLAIRAGE - Les grandes familles politiques peinent à se rassembler pour leurs universités d'été mais des électrons libres ont d'ores et déjà prévu leurs réunions. Pour tous, l'objectif affiché est 2017.

Manuel Valls àl'université d'été du PS à La Rochelle le 29 août 2015
Manuel Valls àl'université d'été du PS à La Rochelle le 29 août 2015
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

L'été des retrouvailles et de la quiétude ? Sûrement pas pour les familles politiques. L'annonce, dimanche 3 juillet, de Jean-Christophe Cambadélis le confirme : l'été sera moins le théâtre des traditionnelles universités politiques que de rassemblements isolés, organisés autour d'un candidat frondeur, sans étiquette ou encore dissident. 

Si le PS ne tiendra pas sa traditionnelle université d'été, la gauche sera largement représentée dans différentes rencontres estivales. Outres les "universités régionales décentralisées" prévues en remplacement du rendez-vous, la gauche fidèle au gouvernement se réunit ce 4 juillet au soir sous la bannière de "Hé oh la gauche !". Le rassemblement autour de Martine Aubry pour une nouvelle gauche trace lui aussi sa feuille de route loin du rendez-vous socialiste. Enfin, la gauche porteuse de la candidature de Jean-Luc Mélenchon prend elle aussi un autre chemin et opte pour un maillage national en vue de rassembler les foules. De son côté, l'opposition devra également faire fi des divisions internes.

"Hé oh la gauche !" entame sa tournée

Le mouvement de soutien à la politique de François Hollande devait organiser un meeting en mai. Annulé à cause du contexte de protestation contre la loi Travail, il aura finalement lieu ce 4 juillet au gymnase de Lille à 19 heures. Loin de rassembler toute la gauche, il devrait être un théâtre d'absences plus que de nouveautés. La maire de la métropole lilloise, Martine Aubry, ne sera pas de la partie, de même que ses proches collaborateurs. Annoncée en convalescence par nos confrères de La Voix du Nord, tout laisse cependant à penser qu'une Martine Aubry vaillante n'aurait pas davantage voulu y mettre les pieds.

Un été avec Jean-Luc Mélenchon

Mardi 5 juillet, une réunion autour des idées de Jean-Luc Mélenchon se tiendra dans les Deux-Sèvres. À défaut d'être rattaché à un parti politique pour sa course à l'Élysée, Jean-Luc Mélenchon peut compter sur un réseau dense, en France et au-delà, de soutiens. De nombreux groupes se sont constitués. Celui des "Insoumi.e.s et déterminée.e.s" se réunit pour parler des propositions de leur candidat favori et mettre en place une feuille de route. À cela s'ajoutera, à compter du 12 juillet, une opération de communication déployée sur tout le territoire. "Des caravanes pour l'accès au droit vont sillonner la France. Elle proposeront également une campagne pour l'inscription sur les listes électorales", explique-t-on dans l'entourage du candidat. Cette tournée locale sera clôturée par une prise de parole de Jean-Luc Mélenchon, le 28 août, dans la région toulousaine.

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

De nombreux autres groupes de soutien à Jean-Luc Mélenchon ont d'ores et déjà prévu de se réunir au cours de l'été. La page consacrée à la candidature de ce dernier tient un calendrier mis à jour des rencontres visant à préparer 2017.

Martine Aubry à Montpellier

Elle ne soutient pas "Hé oh la gauche !" et tiendra bel et bien sa propre université d'été. Les 23 et 24 août, Martine Aubry sera à Montpellier pour rassembler autour d'elle les âmes voulant insuffler un vent de nouveauté à la gauche. Christiane Taubira, Cécile Duflot ou encore Daniel Cohn-Bendit feraient partie des personnalités invitées. Cette frange de la gauche pourrait recueillir le soutien des écologistes. Un rapprochement avec l'eurodéputé Yannick Jadot et la nomination de cette réunion en "Université citoyenne de la gauche et des écologistes" corrobore cette hypothèse.

L'université des Républicains : joie et bonne humeur ?

Le 3 septembre, l'université d'été des Républicains doit se tenir à la Baule, comme les années précédentes. Mais à quelques mois de la présidentielle, au vu du nombre de candidats déclarés dans ce camp, l'ambiance décontractée et bon enfant des traditionnelles universités d'été pourrait connaître ses limites. Tous ceux qui veulent changer le monde devront choisir leur camp, entre Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et l'ensemble de leurs adversaires en interne.

"En Marche !" fera un diagnostic du pays à la fin de l'été

"En Marche !", le microparti d'Emmanuel Macron, "présentera à la fin de l’été un diagnostic du pays". C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Économie lors d'une interview parue dans Les ÉchosCe programme aux allures de diagnostic médical viendra clôturer la grille politique de l'été. Nul doute qu'il fera du bruit. Laissant passer les rendez-vous de ses rivaux, Emmanuel Macron arrivera en septembre avec ce bilan global sous forme de démarche de campagne. En attendant, le ministre de l'Économie tiendra une première réunion le 12 juillet prochain à la Mutualité. Selon le Journal du dimanche, "le ministre de l’Économie entend marquer son territoire, en dehors du PS où les candidatures à la primaire de la Belle Alliance se précisent".

"Que demande le peuple ?"

Joint par RTL.fr à la fin du mois de juin, Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti communiste, ne dissimulait pas les ambitions de sa famille politique au cours des mois de juillet et août. "Nous allons mener une campagne estivale très forte en organisant une grande consultation citoyenne dont l'objectif est de toucher 500.000 personnes qui vont remplir un questionnaire intitulé "Que demande le peuple ?", détaillait-il. À la manière d'Emmanuel Macron, le Parti communiste compte mener une campagne de terrain pour se distinguer des grandes familles politiques rassemblées autour des seuls cadres de partis et sympathisants.

Le FN les 10 et 11 septembre

Dans le flot des querelles internes, le Front national tire sont épingle du jeu. Oubliée la division entre Le Pen père et Le Pen fille, la scission est laissée aux autres partis et le Front jouera bientôt la carte de l'unité sur... la plage. Pour donner une image plus ouverte et chaleureuse, le parti de Marine Le Pen a opté pour un rassemblement en partie organisé sur la plage de Fréjus, dans le Var, commune dirigée par le frontiste David Rachline. Cette université d'été se déroulera les 10 et 11 septembre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Parti communiste Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants