4 min de lecture Gouvernement

Emmanuel Macron et Gérard Collomb, un coup de foudre politique

DÉCRYPTAGE - Gérard Collomb a annoncé son possible départ du gouvernement après les européennes de 2019. Il vise désormais les municipales à Lyon. Un coup dur pour Emmanuel Macron qui perd un des ténors de la macronie.

Emmanuel Macron et Gérard Collomb, le 24 septembre 2016 Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Bientôt la fin d'un duo dynamique ? Gérard Collomb a annoncé sa candidature pour les élections municipales à Lyon en 2020, dans L'Express. Il a aussi par la même occasion annoncé qu'il envisage de quitter son poste de ministre de l'Intérieur après les élections européennes de mai 2019.

Maire de Lyon pendant 16 ans avant de prendre la tête de la place Beauvau, Gérard Collomb surprend en annonçant sa candidature dès à présent. Une décision qui vient s'ajouter à un contexte délicat pour le président de la République qui connaît une rentrée chargée sur le plan politique avec les démissions de Nicolas Hulot et Laura Flessel, et une chute dans les sondages

Bras droit d'Emmanuel Macron, Gérard Collomb est, par conséquent, l'homme de la macronie. Fidèle parmi les plus fidèles au président de la République, il a toute sa confiance. Mais selon Le Parisien, un événement serait venu écorner leur complicité.

À lire aussi
L'ex-préfet de police de Paris, Michel Delpuech, le 18 octobre 2017 Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : le préfet de police de Paris Michel Delpuech remplacé

Une rencontre qui remonte à l'été 2015

"Entre les deux hommes que trente ans séparent, le coup de foudre remonte à l’été 2015, quand le ministre de l’Économie est venu parler à Léognan, dans la Gironde, lors des rencontres d’été de l’aile droite du Parti socialiste, dont Gérard Collomb est l’un des piliers". C'est ainsi que débute la relation de confiance entre les deux hommes politiques, comme le raconte Libération.

À l'époque où le jeune ministre commence à esquisser les lignes d'En Marche !, le maire de Lyon lui apporte une aide considérable en mettant "son réseau à disposition, en commençant par lui prêter une de ses armes de guerre électorale : Jean-Marie Girier, son chef de cabinet à la métropole de Lyon", raconte le journal. C'est lui qui façonner l'équipe macroniste.

La collaboration entre le futur président de la République et son futur ministre de l'Intérieur va alors s'émanciper. En effet, Gérard Collomb peut se vanter d'avoir "une grande proximité avec le président et la première dame car il a beaucoup participé à la campagne, en logistique, en moyens et en réseaux", indiquait le sénateur de la Côte-d’Or François Patriat. 

Pièce maîtresse du programme du candidat Macron

"Pillier", "fidèle", "soutien de la première heure"... Les qualificatifs sont nombreux pour désigner le rôle de Gérard Collomb auprès d'Emmanuel Macron, mais la définition reste la même. L'Élysée indiquait aux Échos que Gérard Collomb "est du premier cercle. Il a été une pièce maîtresse de la campagne et reste, il y a toujours la même relation de confiance". Il est considéré comme un "capteur", c'est-à-dire qu'il "remonte une expérience qui nourrit le président". 

Gérard Collomb va ainsi collaborer activement au programme sur la sécurité. Et surtout à ce qui deviendra l'une des mesures phares du président Macron lors de son arrivée à l'Élysée : la police de sécurité du quotidien. Une idée qui "n'allait pas de soi dans le débat politique quand la droite caricaturait la police de proximité. C'est directement lié à son expérience de maire", relève au journal Didier Casas, conseiller chargé des questions régaliennes auprès du candidat Macron.

On s'adore, on a une relation quasiment fusionnelle, filiale

Gérard Collomb à propos de sa relation avec Emmanuel Macron
Partager la citation

Le ministre de l'Intérieur est bien conscient de son poids politique auprès du chef de l'État. "Il considère qu’il a une place à part et revendique son droit à la parole. Ses transgressions sont celles d’un élu local qui a acquis une respectabilité à la tête de la métropole de Lyon, il reste prudent", ajoute le sénateur.

Il y a un an, le locataire la place Beauvau racontait dans les colonnes du Journal du Dimanche, les dessous de sa nomination : "On s'adore, on a une relation quasiment fusionnelle, filiale". Mais on fait de la politique. Je crois être le seul, sur tel ou tel sujet, à dire au Président que je suis en désaccord et à défendre très fermement mon point de vue sans qu'il s'en formalise. Il sait que je fais ça pour le faire réussir. Pas pour l'embêter. Ça me permet d'être avec lui d'une franchise parfaite".

L'épisode du "manque d'humilité"

C'est peut-être ce franc-parler entre les deux hommes qui vient précipiter la fin de leur complicité. Le 6 septembre dernier lors d'une interview sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a reconnu que "les uns et les autres, nous avons manqué d'humilité". Il poursuit son raisonnement en ajoutant : "J'étais dans le temps professeur de grec. En grec, il y a un mot qui s'appelle 'hubris', c'est la malédiction des dieux. Quand, à un moment donné, vous devenez trop sûr de vous, vous pensez que vous allez tout emporter".

Selon un éminent de la macronie, cette déclaration n'a pas été bien prise par Emmanuel Macron. Un discret dîner a ainsi été organisé à l'Élysée et les deux politiques "se sont expliqués en tête à tête, en présence de Brigitte Macron", souligne Le Parisien. "Je lui ai dit ce qui n’allait pas, il m’a répondu. Le président voit bien que les temps sont durs, nous a confié le ministre. La première année, c’est la plus difficile. Vous êtes dans une espèce d’enthousiasme collectif", a indiqué l'ancien maire de Lyon.

Candidature de Gérard Collomb à Lyon : doit-il quitter le gouvernement dès maintenant ?
Nombre de votes : 6195 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Gérard Collomb Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794832311
Emmanuel Macron et Gérard Collomb, un coup de foudre politique
Emmanuel Macron et Gérard Collomb, un coup de foudre politique
DÉCRYPTAGE - Gérard Collomb a annoncé son possible départ du gouvernement après les européennes de 2019. Il vise désormais les municipales à Lyon. Un coup dur pour Emmanuel Macron qui perd un des ténors de la macronie.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-et-gerard-collomb-un-coup-de-foudre-politique-7794832311
2018-09-18 15:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dwFgJA9LIPeIH8Zr_2uWzQ/330v220-2/online/image/2018/0918/7794835564_emmanuel-macron-et-gerard-collomb-le-24-septembre-2016.jpg