1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron à Kiev : les coulisses du déplacement en train
1 min de lecture

Emmanuel Macron à Kiev : les coulisses du déplacement en train

Cette visite longtemps attendue par Kiev intervient à la veille d'une recommandation très attendue de la Commission européenne sur l'opportunité d'accorder ou non à l'Ukraine le statut de pays candidat à l'adhésion à l'UE.

Mario Draghi, Emmanuel Macron et Olaf Scholz
Mario Draghi, Emmanuel Macron et Olaf Scholz
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Pourquoi Macron s'est rendu à Kiev en train
00:01:31
Bénédicte Tassart - édité par Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron à Kiev. Le chef de l'Etat a pris le train le 15 juin en Pologne, direction l'Ukraine avec à ses côtés le chancelier allemand Olaf Scholz et le président du conseil italien Mario Draghi. La photo des trois hommes a été publiée par la presse italienne et allemande. 

Les trois dirigeants auront donc voyagé toute la nuit ensemble vers la capitale ukrainienne. Ils se sont retrouvés sur le quai anonyme d'une gare, au bout d'un chemin de terre dans le sud-est de la Pologne, près de l'aéroport international où venait d'atterrir l'avion présidentiel français. 

Emmanuel Macron rentrait de Moldavie. Puis, les trois hommes ont embarqué dans ce train spécial affrété par les Ukrainiens. Ils avaient, bien sûr, chacun un wagon, mais se sont aussi retrouvés dans le coin salon du wagon français autour d'une table, peu après minuit, pour plus d'1h30 de discussion. 

Armes, carburant, ambulances

Tout sourire, les trois hommes se serrent les mains, se tapent dans le dos devant le photographe. Et le président roumain, d'ailleurs, va les rejoindre à Kiev. L'enjeu est de démontrer que toute l'Union européenne vient dans la capitale ukrainienne pour délivrer un message de solidarité au président ukrainien Volodymyr Zelensky

À lire aussi

L'Europe veut que l'Ukraine gagne cette guerre, qu'elle retrouve l'intégralité de son territoire. L'UE réclamera de l'aide matérielle, des armes, du carburant, des ambulances, de l'aide financière et un soutien dans la demande d'adhésion de l'Ukraine.  

Arrivé en gare de Kiev après près de dix heures de train depuis le sud-est de la Pologne, le président français, qui assume jusqu'au 30 juin la présidence tournante de l'Union européenne, a déclaré sur le quai que les dirigeants étaient venus adresser "un message d'unité européenne" et de "soutien" à Kiev "à la fois pour le présent et pour l'avenir"

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/