1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : la stratégie de François Hollande et Manuel Valls pour lutter contre le Front national
1 min de lecture

Élections régionales 2015 : la stratégie de François Hollande et Manuel Valls pour lutter contre le Front national

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Le couple de l'exécutif parle d'un succès "sans joie" alors que le Front national a réussi un score historique en dépassant le nombre de voix enregistrées en 2012.

Manuel Valls et François Hollande à Paris le 18 novembre 2015
Manuel Valls et François Hollande à Paris le 18 novembre 2015
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Élections régionales : Manuel Valls et François Hollande, en lutte contre le Front national
00:52
Olivier Bost & Claire Gaveau

La catastrophe est évitée pour la gauche. Le premier tour des élections régionales laissait craindre le pire, mais le Parti socialiste a sauvé les meubles en remportant cinq régions en France métropolitaine. Cependant, les questions sont nombreuses à gauche au lendemain du scrutin. Dimanche 13 décembre, le premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé à l'union des forces de gauche avant de demander au gouvernement une certaine inflexion de sa politique. 

Le couple de l'exécutif est donc en mauvaise posture après ces élections régionales. François Hollande et Manuel Valls se sont appelés au moins cinq fois au soir du second tour pour se mettre d'accord sur le message de ces élections régionales. Si la vague bleue est évitée, aucun des deux ne souhaitaient montrer la moindre satisfaction : "Aucun soulagement, aucun triomphalisme. Le danger de l'extrême droite n'est pas écarté", a notamment commenté le chef du gouvernement qui parle d'un "succès sans joie".

La rédaction vous recommande

Le Premier ministre a donc axé son discours sur le Front national, même si le parti de Marine Le Pen n'a pas réussi son pari de remporter au moins une région. En réponse, les deux têtes de l'exécutif vont parler de sécurité et de nation dans les prochains jours alors que de nouvelles initiatives pourraient voir le jour dans le domaine économique et social. Manuel Valls ainsi qu'Emmanuel Macron poussent dans ce sens alors que la première réponse pourrait intervenir dans les vœux du chef de l'État. Mais François Hollande devra composer avec un Parti socialiste qui redonne de la voix, à l'image de Jean-Christophe Cambadélis qui a réclamé un véritable coup de barre à gauche

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/