2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 : comment les résultats impactent la trésorerie des partis

ÉCLAIRAGE / INTERVIEW - Le Parti socialiste a enchaîné les défaites électorales depuis 2012. Le budget de Solférino a été amputé de 5 millions d'euros. Sans gagner de région le 13 décembre, le Front national, lui, a rempli ses caisses.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Le Parti socialiste a perdu 5 millions d'euros depuis le début du quinquennat. Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Vincent Derosier

C'est une hécatombe. Depuis 2012, toutes élections confondues, le Parti socialiste a perdu un tiers de ses 2.700 élus locaux. Le 13 décembre, 550 conseillers régionaux se sont retrouvés sur le carreau. Aux élections départementales de mars dernier, 24 départements avaient été repris par la droite et plus de 400 élus socialistes s'étaient retrouvés sans mandat du jour au lendemain. Aux municipales, un an plus tôt, la gauche avait été éjectée de 162 villes de plus de 9.000 habitants. 

Qui dit moins d'élus, dit moins d'argent dans les caisses. En effet, les cotisations des élus locaux représentent pas moins d'un quart du budget total du Parti socialiste. Depuis le début du quinquennat, les déroutes électorales ont donc coûté au PS au moins 5 millions d'euros sans compter les coûts humains et les collaborateurs qui se retrouvent au chômage dans les fédérations socialistes. En effet, dans les statuts du parti de la rose, il est précisé que les élus "percevant une indemnité au titre de l'exercice d'un mandat sont tenus de payer une cotisation à l'association départementale de financement de leur fédération". Pour se refaire avant 2017, le PS ne pourra pas compter sur la manne financière de la primaire et son euro pour chaque votant, soit un bénéfice de plus d'un million d'euros à l'époque.

15% de l'indemnité des conseillers régionaux FN reviennent au parti

De son côté, le Front national n'a pas gagné de département et de région en 2015 mais il a gagné beaucoup d'élus. Rien qu'aux élections régionales, son nombre de conseillers régionaux a été multiplié par trois, passant de 118 à 358. Une bonne opération pour la trésorerie du FN. Wallerand de Saint-Just, contacté par RTL.fr, le confirme. "Au Front national, les conseillers régionaux perçoivent une indemnité qui oscille entre 1.800 et 2.500 euros nets [en fonction du nombre d'habitants de la région]. Ils reversent 15% de cette indemnité au siège du parti qui les répartit ensuite entre les fédérations". Mais lorsqu'il s'agit de préciser à quoi peut servir cette nouvelle manne financière de plusieurs millions d'euros, l'ex candidat à la région Île-de-France se fait moins précis. "Ces sommes serviront aux besoins généraux des fédérations" tout en garantissant la bonne gestion financière du FN.  

À lire aussi
Alain Duhamel corse
Alain Duhamel : "La spécificité corse est une réalité et la violence corse est une calamité"

Dans une lettre rendue public en décembre 2014, le trésorier du parti déclarait pourtant que les finances du Front national n'étaient pas tout à fait saines. "Le Front national, depuis le mois de septembre 2012, a vu ses dépenses s’accroître sensiblement compte tenu de son développement. En ce mois de juin 2013, en vérité, le Front national redémarre avec un déficit de plusieurs millions d’euros“, relayait L'Obs.fr. Au téléphone, Wallerand de Saint-Just assure que les problèmes financiers du FN sont "réglés".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Parti socialiste Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780914973
Élections régionales 2015 : comment les résultats impactent la trésorerie des partis
Élections régionales 2015 : comment les résultats impactent la trésorerie des partis
ÉCLAIRAGE / INTERVIEW - Le Parti socialiste a enchaîné les défaites électorales depuis 2012. Le budget de Solférino a été amputé de 5 millions d'euros. Sans gagner de région le 13 décembre, le Front national, lui, a rempli ses caisses.
https://www.rtl.fr/actu/politique/elections-regionales-2015-comment-les-resultats-impactent-la-tresorerie-des-partis-7780914973
2015-12-18 14:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CxidF9hPDzKSUylSgn58pQ/330v220-2/online/image/2015/0926/7779855836_le-premier-secretaire-du-ps-jean-christophe-cambadelis-le-8-septembre-2015-a-paris.jpg