1 min de lecture Sécurité

Déchéance de nationalité : "Le référendum n'est pas à l'agenda du gouvernement", assure Jean-Marie Le Guen

LE GRAND JURY - Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement est convaincu que la réforme constitutionnelle trouvera écho auprès d'une majorité au Parlement.

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Jean-Marie Le Guen était l'invité du Grand Jury, dimanche 3 janvier 2016 Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédit Média : Elizabeth Martichoux | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Jean-Marie Le Guen en est convaincu : la majorité requise des 3/5e du Congrès votera la réforme constitutionnelle de l'extension de la déchéance de nationalité. "Je le crois", a-t-il déclaré dans le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI de dimanche 3 janvier. À l'instar de François Hollande, le secrétaire d'État aux relations avec le Parlement ne milite pas pour le référendum : "Ce n'est absolument pas à l'agenda du gouvernement".

Reste que si les Français semblent être plutôt favorables à cette mesure symbolique, les députés et les sénateurs, en particulier ceux de gauche, ne cessent de se diviser sur la question. Ils sont ainsi nombreux à pointer du doigt une différence de traitement parmi les Français entre les titulaires d'une autre nationalité et les autres. Un argument que "n'accepte pas" Jean-Marie Le Guen. "Dans la Constitution, on distingue déjà ceux qui pourraient être déchus, les naturalisés, et les autres", justifie-t-il avant d'affirmer qu'il n'est en fait pas question de viser les binationaux mais seulement les "terroristes".

Par ailleurs, Jean-Marie Le Guen estime que cette réforme "donne des garanties" car la déchéance de nationalité "ne pourra plus être évolutive dans des lois" comme c'est le cas actuellement. "Ce faisant, nous mettons un verrou à la capacité que pourraient avoir, demain, d'autres majorités d'étendre cette déchéance".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité Terrorisme Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants