1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Décès de Simone Veil : "Elle n'avait jamais peur", se souvient Alain Duhamel
1 min de lecture

Décès de Simone Veil : "Elle n'avait jamais peur", se souvient Alain Duhamel

REPLAY - ÉCLAIRAGE - Le journaliste a côtoyé et interrogé à maintes reprises la femme politique qui a porté la loi légalisant l'avortement en 1974. Il fait part de ses souvenirs les plus marquants.

Simone Veil au Parlement européen le 12 avril 1989
Simone Veil au Parlement européen le 12 avril 1989
Crédit : KESSLER VINCENT/SIPA
Décès de Simone Veil : "Elle n'avait jamais peur", témoigne Alain Duhamel
03:22
Simone Veil avait fait de la mémoire de la Shoah l'un des combats de sa vie
01:53
"RTL Midi" édition spéciale Simone Veil (première partie)
25:35
RTL Midi édition spéciale Simone Veil (deuxième partie)
08:37
RTL Midi édition spéciale Simone Veil (troisième partie)
37:17
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Immense figure de la vie politique française, Simone Veil s'est éteinte vendredi 30 juin dans la matinée, à l'âge de 89 ans. Connue pour son fort caractère, rescapée des camps de la mort où elle avait été déportée à 16 ans, celle qui a été l'une des personnalités préférées des Français était affaiblie depuis plusieurs années. L'été dernier, elle avait été brièvement hospitalisée pour des problèmes respiratoires.

"Pour les Français, ça a été le personnage politique le plus populaire, de loin, pendant des décennies, résume Alain Duhamel. Plus que n'importe quel Président de la République, plus que n'importe quel premier ministre. Ça n'est pas un hasard. Quand on la voyait, quand on la connaissait, c'était quelqu'un qui en imposait beaucoup avec son regard vert extrêmement déterminé, avec en même temps une certaine douceur, qui pouvait disparaître quand on l'attaquait de façon blessante, comme ça s'est malheureusement produit souvent".

Le journaliste politique fait évidemment référence à la loi légalisant l'avortement en 1974. Elle était alors ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing. Alain Duhamel se souvient particulièrement d'un moment. "Ce qui marquait le plus, d’autant plus que j’étais à l’Assemblée à ce moment-là, c’est quand elle avait les yeux embués de larmes, sous les insultes d’hommes qui ne comprenaient rien à propos de la loi sur l’avortement. Aujourd’hui ça parait fou quand on revit cet épisode, et la bêtise des hommes apparaît gigantesque. Elle a été insultée réellement comme personne à ce moment-là".

Au delà de cet épisode inoubliable, Alain Duhamel rappelle que Simone Veil "était quelqu'un qui n'aimait pas du tout la politique politicienne, la vie des partis. Elle se situait au centre droit mais ça n'avait pas une grande importance dans son esprit. C'était quelqu'un qui essayait d'être juste et qui n'avait jamais peur". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/