5 min de lecture Simone Veil

Simone Veil est décédée à l'âge de 89 ans

Le décès de Simone Veil a été annoncé vendredi 30 juin 2017. Ministre à deux reprises, elle a consacré une grande partie de sa carrière politique aux droits des femmes.

>
Simone Veil, une femme de combat et de convictions Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
ClaireGaveau
Claire Gaveau
avec Philippe Peyre et AFP

Elle restera un symbole pour la cause féminine et l'évolution de la société vers une égalité entre hommes et femmes. Simone Veil s'est éteinte à l'âge de 89 ans, a-t-on appris vendredi 30 juin 2017 de source familiale. Femme politique d'un XXe siècle où la gent féminine peinait encore à se faire entendre, membre de l'Académie française à partir de 2008, elle est à l'origine de la loi sur la dépénalisation de l'avortement, qui porte son nom, après qu'elle l'a défendue bec et ongles face à une Assemblée parfois véhémente à son égard.

Née à Nice le 13 juillet 1927 dans une famille juive non pratiquante, Simone Jacob connaîtra la Shoah et transitera notamment par les camps de la mort, Drancy, Auschwitz-Birkenau, Bergen-Belsen puis Bobrek. De retour en France après la libération de ce dernier camp par les Alliés en avril 1945, elle est rapidement diplômée de la faculté de droit et de l'Institut d'études politiques de Paris avant de démarrer une carrière politique. Son principal fait d'armes restera son combat en faveur de l'avortement, seulement quelques mois après son entrée au gouvernement, en 1974.

Mais sa carrière politique ne s'arrêtera pas là alors qu'elle siégera également au Parlement européen et au Conseil constitutionnel après un nouveau passage dans le gouvernement d'Édouard Balladur. Et malgré le poids des années, sa carrière politique ne s'est jamais totalement arrêtée. Simone Veil ne cessera de se faire entendre en militant par exemple pour le "oui" au référendum sur la Constitution européenne en 2005 ou en soutenant ouvertement Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2007. Et ce avant de se faire élire à l'Académie française le 20 novembre 2008. Sur son épée d'Immortelle ? Son numéro de matricule inscrit sur son bras à Auschwitz ainsi que la devise de la République française.

À lire aussi
Simone Veil le 16 septembre 1976 à Paris hommage
Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet

"Courage", "espoir", témoin du siècle"... Les hommages se multiplient

La disparition de cette immense figure de la politique française suscite de nombreuses réactions et hommages. "Puisse son exemple inspirer nos compatriotes", a réagi Emmanuel Macron sur Twitter. Le président de la République a fait part de ses "très vives condoléances" à la famille de l'ancienne ministre. François Hollande, l'ex-chef de l'État, a souligné combien Simone Veil "a incarné la dignité, le courage et la droiture".

Valéry Giscard-d'Estaing, président de la République de 1974 à 1981, s'est dit "bouleversé" après avoir appris la mort de Simone Veil. Il a souhaité que "sa vie exemplaire reste une référence pour les jeunes". "C'était une femme exceptionnelle qui avait connu les plus grands bonheurs et les plus grands malheurs de la vie", a écrit l'ancien président, qui en avait fait sa ministre de la Santé publique en 1974, dans un communiqué.

"Simone Veil reste immortelle", a pour sa part souligné Nicolas Sarkozy. "J'ai connu Simone Veil, j'ai admiré Simone Veil et je veux l'écrire ici, j'ai aimé Simone Veil, dont l'amitié ne m'a jamais fait défaut. Son regard bleu pouvait exprimer l'autorité et même la colère mais il y brillait toujours une grande bonté et la lueur de l'espoir", a écrit Nicolas Sarkozy dans un long message posté sur Facebook.  

"La France perd une personnalité comme l'histoire en offre peu", a souligné le Premier ministre, Édouard Philippe. "Simone Veil conjuguait ses combats au féminin. Son destin épousa la République. Son oeuvre nous éclairera à jamais. Immense émotion", a pour sa part réagi Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur. "Témoin du siècle, Simone Veil incarne pour une génération l'humanisme à l'avant garde du progrès des droits et de la construction européenne", a estimé le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. 

D'autres personnalités de la vie publique ont tenu à lui rendre hommage, à l'instar de Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre. "Hommage à Simone Veil qui nous laisse en héritage son esprit de résistance, de liberté, son féminisme, sa leçon de vie et de courage", a-t-il rédigé sur Twitter.

Alain Juppé et Benoît Hamon ont quant à eux souligné l'européenne convaincue qu'était Simone Veil. "Simone Veil fut aussi une Européenne militante, première présidente du Parlement européen (...)", a écrit sur Twitter l'ex-Premier ministre, tandis que Benoît Hamon l'a qualifié d'"inlassable européenne".

Sur RTL, Alain Duhamel a réagi avec force au décès de celle qui a porté la loi sur l'IVG. "Ce qui m’a le plus marqué, d’autant plus que j’étais à l’Assemblée à ce moment-là, c’est quand elle avait les yeux embués de larmes sous les insultes d’hommes qui ne comprenaient rien à propos de la loi sur l’avortement. Aujourd’hui cela parait fou quand on revit cet épisode et la bêtise des hommes apparaît gigantesque. Elle a été insultée réellement comme personne à ce moment-là et ça a duré, on lui a ressorti cela pendant des décennies. C’est forcément le souvenir le plus marquant", a témoigné l'éditorialiste.

Ancienne déportée, Simone Veil avait également été à la tête de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, qui a également réagi avec émotion sur Twitter.

"Une femme exceptionnelle qui a marqué l'histoire de France et qui a connu dans sa chair la tragédie européenne du XXe siècle", a rédigé l'ancienne ministre de la Culture, Audrey Azoulay, dans un hommage sur Twitter. "Son courage et sa dignité continueront à nous inspirer", a pour sa part exprimé Ségolène Royal, l'ancienne ministre de l'Environnement. 

"Elle est absolument le symbole de la vie et de la paix et la paix c'est en même temps un combat. (...) C'était le symbole de notre siècle, symbole de la femme, c'était le symbole de la beauté et du combat", a réagi Jean-Louis Borloo, l'ex-président de l'UDI sur RTL. "Je dois tout à Simone Veil qui m'avait demandé de venir à ses côtés en tant que ministre délégué en 1993 à ce ministère de la Santé, s'est souvenu Philippe Douste-Blazy sur RTL. Il a rendu hommage à "une grande dame, une femme d'état mais aussi une mère de famille, une amie vraie et sincère qui avait des vertus rares en politique".

"J'éprouve une immense tristesse en apprenant le décès de Simone Veil, qui fut le repère de tant d'entre nous. Mes pensées vont à sa famille", a assuré la maire de Paris, Anne Hidalgo. L'édile parisienne a fait part, dans un communiqué, de son intention d'attribuer le nom de Simone Veil à "un lieu marquant" de la capitale. "Simone Veil n'est plus mais le respect universel qu'elle inspirait lui survit - comme lui survit la mémoire de ses combats, l'ampleur de sa vision et le souvenir de son extraordinaire dignité. Cette dignité forgée dans l'épreuve des camps de concentration savait élever tout ce qu'elle touchait et faire advenir, même dans l'adversité, des progrès décisifs", a détaillé Mme Hidalgo

Son homologue niçois, Christian Estrosi, a rappelé qu'elle était Citoyenne d'Honneur de la Ville de Nice. "J'ai demandé que les drapeaux soient mis en berne dès ce matin", a-t-il assuré sur Twitter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Simone Veil Décès Avortement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784392904
Simone Veil est décédée à l'âge de 89 ans
Simone Veil est décédée à l'âge de 89 ans
Le décès de Simone Veil a été annoncé vendredi 30 juin 2017. Ministre à deux reprises, elle a consacré une grande partie de sa carrière politique aux droits des femmes.
http://www.rtl.fr/actu/politique/simone-veil-est-decedee-a-l-age-de-89-ans-7784392904
2017-06-30 10:50:00
http://media.rtl.fr/cache/I1RE-rRVpHTYIhheRq9PsA/330v220-2/online/image/2014/0926/7774514710_simone-veil-a-deauville-le-15-octobre-2005.jpg