2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Manuel Valls défend l'utilisation d'une application de tracking

L'ancien Premier ministre se range derrière le gouvernement et estime que l'utilisation du traçage numérique par le biais d'une application pourrait faciliter la sortie du confinement de la population.

Manuel Valls
Manuel Valls Crédit : PAU BARRENA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Alors que le projet gouvernemental de suivi numérique des citoyens divise jusqu'au sein de la majorité, l'exécutif peut compter sur le soutien de Manuel Valls. L'ancien Premier ministre a affirmé ce jeudi 9 avril sur l'antenne d'Europe 1 qu'il fallait sortir '" du fantasme d'une application liberticide", soulignant que "l'objectif du traçage numérique de la population à l'issue du confinement est de sauver des vies".

Mercredi, le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O. ont esquissé dans un entretien au Monde les grandes lignes du projet d'application StopCovid visant à retracer l'historique des relations sociales des utilisateurs par Bluetooth pour les prévenir s'ils ont côtoyé une personne testée positive au coronavirus.

"Si ça peut marcher, si cela se fait sur la base du volontariat, s'il ne s'agit pas d'une surveillance généralisée, s'il y a un contrôle de la Cnil et du Parlement, alors on sort du fantasme d'une application liberticide et on utilise cet outil, un outil parmi d'autres, avec les mesures barrières bien évidemment, mais avec énormément de garanties", s'est avancé l'ancien locataire de Matignon.

L'une des principales limites opposée à ce dispositif est qu'il nécessite un taux de pénétration de la population important pour produire des résultats contre la pandémie. "Il faut parler vrai, obtenir le consentement des populations, leur confiance, susciter l'adhésion", a listé Manuel valls, rappelant que "le débat a lieu aussi en Espagne", où le gouvernement "est sur le papier, l'un des plus à gauche en Europe".

À lire aussi
Une femme utilise du gel hydro alcoolique (illustration) coronavirus
Coronavirus : Carrefour vend par erreur du gel hydroalcoolique LVMH

Le tracking des données de smartphones est utilisé dans de plus en plus de pays pour maîtriser l'épidémie de Covid-19. Mais l'efficacité de ces solutions reste à prouver. Singapour, dont l'application basée sur les contacts Bluetooth TraceTogether a fortement influencé l'approche française, vient de compléter son dispositif de traçage par le confinement d'une partie de la population car le nombre de contaminations est reparti à la hausse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Connecté Vie privée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants