1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : Macron présent lors d'une cérémonie pour commémorer le 8-Mai ?

Coronavirus : Macron présent lors d'une cérémonie pour commémorer le 8-Mai ?

Le député LR Philippe Gosselin s'est dit "scandalisé", dans un courrier adressé à Emmanuel Macron, par l'annulation des cérémonies du 8 mai, marquant le 75ème anniversaire de la victoire sur le nazisme.

Emmanuel Macron à Angoulême, le 30 janvier 2020.
Emmanuel Macron à Angoulême, le 30 janvier 2020.
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste

Les cérémonies du 8 mai annulées ? Le député Les Républicains Philippe Gosselin a adressé un courrier à Emmanuel Macron dans lequel il s'est dit "scandalisé" par l'annulation des cérémonies du 8-Mai, à cause de la crise du coronavirus. Ces commémorations marquent le 75ème anniversaire de la victoire sur le nazisme

"A quelques jours de la rentrée des classes (...), alors que chacun peut aller acheter des croquettes pour nourrir ses chiens ou chats (...), la France ne pourrait pas honorer ses morts ?! C'est ahurissant et inconcevable", s'émeut l'élu de la Manche dans cette lettre dont l'AFP a obtenu copie.

"À ce stade, il n'est même pas prévu que dans chaque département, le préfet accompagné, par exemple, du maire du chef-lieu, d'un porte-drapeau et de quelques représentants du monde combattant, dépose une gerbe et entonne la Marseillaise a capella ?! La Nation ne pourrait même pas assurer ce 'service minimum', mais si fort symboliquement ?", dit-il. "Et de tout cela il faudrait faire table rase, parce que le virus est là ?", s'interroge le député qui demande "solennellement" à Emmanuel Macron de revenir sur cette annulation.

Une cérémonie nationale

La secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a confirmé le 17 avril dernier devant la commission de la Défense de l'Assemblée nationale que les cérémonies mémorielles du 26 avril (journée du souvenir des victimes de la déportation) et du 8 mai étaient "annulées dans chaque département" car "il n'est pas question de créer des regroupements composés bien souvent majoritairement d'anciens combattants et de porte-drapeaux".

À lire aussi

Dans Le Journal du Dimanche, la secrétaire d'État précise néanmoins qu'il "y aura une cérémonie nationale le 8 mai" et "que le président de la République y participera". Mais le format reste encore à définir "dans les jours à venir", ajoute-t-elle. 

On ne peut pas sacrifier le devoir de mémoire sur l'autel du coronavirus

Damien Abad, président des députés LR dans "Le JDD"

Geneviève Darrieussecq veut ainsi éviter un débat. "Je ne veux pas de polémique sur ces sujets mémoriels, importants pour notre pays, et qui doivent rassembler la population et tous les acteurs politiques. Ce 8-Mai sera particulier, bien sûr, mais comme toute notre vie l'est en ce moment", explique-t-elle.

La droite se regroupe autour de la proposition de Philippe Gosselin. "Ce serait la première fois depuis 1945 que la France ne rendrait pas hommage à ses morts dans les communes", indique Damien Abad, le président des députés LR à l'Assemblée. "On ne peut pas sacrifier le devoir de mémoire sur l'autel du coronavirus et il ne faut pas que ce soit vécu par nos anciens combattants comme un moment d'oubli et d'indifférence", ajoute-t-il dans Le Journal du Dimanche.

"Chaque département doit pouvoir organiser une cérémonie officielle pour honorer ses morts", ajoute le vice-président délégué de LR Guillaume Peltier qui préconise "une cérémonie dans un format resserré, bien sûr".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/