2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : "La réanimation, quand on y entre, on n'est pas sûr d'en sortir", dit Véran

Aux côtés du ministre de la Santé, le directeur général de la Santé a indiqué qu'"un patient sur quatre qui entre en réanimation ne survivra pas quelques semaines plus tard".

Olivier Véran et Jérôme Salomon, le 5 novembre 2020
Olivier Véran et Jérôme Salomon, le 5 novembre 2020 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Olivier Véran s'est exprimé ce jeudi 5 novembre pour faire un point sur la situation sanitaire dans le pays. Le ministre de la Santé a une fois de plus affirmé que la deuxième vague avait envahi l'Hexagone et qu'elle était "violente"

Il a ensuite détaillé les chiffres du nombre de contamination. "Sur 100 personnes positives au coronavirus, 90% ne vont pas développer de symptômes ou en auront des légers, a détaillé le neurologue. 8% des patients vont développer des formes symptomatiques plus sévères et iront à l'hôpital. 2% ont des formes particulièrement graves et seront dans les services de réanimation".

Olivier Véran a aussi tenu à mobiliser les Français sur la réalité des services de réanimation. "La réanimation, c'est tout sauf un acte anodin. Ce n'est pas une situation banale. Ce n'est pas un mauvais moment à passer. La réanimation, quand on y entre, on n'est pas sûr de pouvoir en sortir, a déclaré le ministre de la Santé. Dans certains cas, on décède. Dans d'autres cas, heureusement on ne décède pas mais on peut ressortir avec des séquelles. Je ne dis pas cela pour faire peur, mais parce que c'est la réalité (...) Hier dans notre pays, il y avait plus de 4.000 patients admis en réanimation pour coronavirus. C'est beaucoup".

La France est le pays d'Europe qui compte le plus grand nombre de cas

Jérôme Salomon, directeur général de la santé
Partager la citation

Le directeur général de la santé Jérôme Salomon a aussi pris la parole pour évoquer plus précisément la situation dans les hôpitaux. "La France est le pays d'Europe qui compte le plus grand nombre de cas", avec 1,6 million de personnes contaminées. Il a ensuite ajouté que la deuxième vague "était haute" et qu'"un patient sur quatre qui entre en réanimation ne survivra pas quelques semaines plus tard".

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : le Sénat adopte la prolongation de l'urgence sanitaire jusqu'au 3 mai

Depuis le mois de mars, 39.039 personnes sont décédées, dont "29.000 au cours de la première vague et déjà plus de 8.000 depuis le mois de septembre", a précisé Jérôme Salomon qui dresse le constat que la situation "se détériore" et que "chaque jour compte"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Olivier Véran Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants