1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Confinement : Mélenchon défend les vendeurs de jeux vidéo, des commerces "essentiels"
2 min de lecture

Confinement : Mélenchon défend les vendeurs de jeux vidéo, des commerces "essentiels"

Le candidat à la présidentielle de 2022 s'interroge sur la décision du gouvernement de fermer les points de vente de jeux vidéo.

Jean-Luc Mélenchon, le 16 février 2021
Jean-Luc Mélenchon, le 16 février 2021
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Marie-Pierre Haddad

Le débat sur les commerces dits essentiels est relancé. Le gouvernement a concédé qu'en cas "d'aberration", la liste des commerces ouverts pourra évoluer dans les 16 départements confinés. 

Invité de Franceinter, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé les décisions prises par l'exécutif. Le candidat à l'élection présidentielle ne "s'explique pas" la décision de maintenir fermés les lieux culturels. "Ce sont les lieux les plus faciles à contrôler", estime le chef de file de la France insoumise qui rappelle que le port du masque peut y être obligatoire et la distanciation physique.

Selon Jean-Luc Mélenchon, "on est en guerre et on ne s'en donne pas les moyens". Attaque directe contre Emmanuel Macron qui avait martelé cette phrase lors de l'une de ses allocutions. Le député LFI des Bouches-du-Rhône pointe notamment du doigt la bureaucratie, principale responsable des couacs déclenchés par les nouvelles restrictions. 

Quelque part, un bureaucrate a considéré que c'était non-essentiel

Jean-Luc Mélenchon

"Il est certain que beaucoup d'entre eux considèrent que c'est un luxe superflu qui leur ait réservé. Ils ne comprennent pas la portée et l'importance du secteur culturel dans la vie des Français", ajoute-t-il. Très critique à l'encontre de l'État, il dénonce "l'aspect absurde et technocratique" de la gestion de la crise sanitaire. Un coup adressé cette fois-ci à Jean Castex.

À lire aussi

"On ouvre les librairies, on ouvre les disquaires. Et les jeux vidéo ?", s'interroge celui qui a déjà été candidat lors des présidentielles de 2012 et 2017. "C'est la première industrie culturelle du pays (...) Pourquoi ferme-t-on les magasins ou les rayons qui vendent des jeux vidéo, alors que lorsqu'on se confine, c'est l'une des activités à laquelle on se livre volontiers", poursuit l'élu qui répond dans la foulée à sa question. 

"Quelque part, un bureaucrate a considéré que c'était non-essentiel", fustige-t-il. Mettant de côté les jeux vidéo "violents", Jean-Luc Mélenchon estime qu'il en a "plein qui sont de pures merveilles esthétiques et culturelles"
Le jeu vidéo avait été l'un des éléments de la communication de Jean-Luc Mélenchon lors de la campagne de 2017. Inspiré du jeu Mortel Kombat, le leader de la France insoumise était le héros de Fiscal Kombat, un jeu vidéo dont le joueur prenait les commandes pour affronter des oligarques. Objectif : empêcher les ennemis de transférer leur argent en Suisse. La campagne de 2022 pourrait être l'occasion pour le candidat de, pourquoi pas, mettre en ligne un nouveau jeu vidéo.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/