1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Commerces fermés : la liste pourra évoluer en cas d'"aberration", annonce le ministre Griset
1 min de lecture

Commerces fermés : la liste pourra évoluer en cas d'"aberration", annonce le ministre Griset

INVITÉ RTL - Le ministre délégué aux PME a mis en avant la volonté du gouvernement de traiter le cas de l'ouverture ou non des commerces "au cas par cas".

Alain Griset, invité du "Grand Jury RTL" le 21 mars 2021
Alain Griset, invité du "Grand Jury RTL" le 21 mars 2021
Crédit : SILVERE GERARD / AGENCE1827 / RTL
Le Grand Jury de Laurent Berger et Alain Griset
54:26
Le Grand Jury de Laurent Berger et Alain Griset
54:26
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

Des règles plus adaptées ? Le gouvernement est sous le feux des critiques après la publication d'une attestation, jugée incompréhensible par les Français, et de la liste des commerces autorisés à ouvrir. Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, le ministre délégué aux PME, Alain Griset a indiqué que la liste des commerces autorisés à rester ouverts dans le cadre du confinement est regardée "au cas par cas". Cette dernière et pourra évoluer lorsqu'il y a une "aberration", a-t-il précisé. 

21 millions d'habitants, dont les 12 millions de la région parisienne, sont soumis pour au moins quatre semaines à un nouveau confinement, certes plus léger que lors des deux épisodes de 2020. 

Le changement le plus visible concerne la fermeture depuis samedi de 90.000 commerces jugés non essentiels. Parmi ceux qui peuvent rester ouverts figurent toutefois les fleuristes et magasins de plantes, les chocolatiers, les magasins de musique et les salons de coiffure. Les boutiques de vêtements ont par exemple dû fermer, sauf pour le "click & collect", où les clients peuvent commander en ligne et récupérer leurs achats sur place. 

On va essayer de trouver une solution adaptée pour chacun

Alain Griset, ministre délégué aux PME

Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux avait jugé que les critères de fermeture trahissaient une "folie bureaucratique". Réponse d'Alain Griset : "À Bercy on est sur le pragmatisme, sur l'écoute, la concertation, donc si on voit que telle ou telle mesure peut être améliorée, on le fera passer chez le Premier ministre". 

À lire aussi

Le ministre délégué aux PME a également confirmé que des mesures seraient annoncées prochainement pour aider les commerces qui disposent de stocks importants qui n'ont pas pu être écoulés, comme les magasins de vêtements ou de chaussures. "On va essayer de trouver une solution adaptée pour chacun", a-t-il tenu à rassurer. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/