1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Code du travail : Mailly regrette que "deux syndicats" n'aient pas joué le jeu
1 min de lecture

Code du travail : Mailly regrette que "deux syndicats" n'aient pas joué le jeu

LE GRAND JURY - Alors que la CGT appelle à manifester contre la réforme du Code du travail, les syndicats ne font pas front commun.

Le premier secrétaire de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, invité du "Grand jury" dimanche 24 septembre
Le premier secrétaire de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, invité du "Grand jury" dimanche 24 septembre
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Jean-Claude Mailly était l'invité du "Grand Jury"
51:57
Le Grand Jury du 24 septembre 2017
52:29
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Si la CGT a déjà à appeler à manifester deux fois depuis la rentrée, Force ouvrière refuse à l'heure actuelle de faire front commun. Une position qui interpelle dans l'échiquier syndicaliste alors que tous critique, à leur façon, la réforme du Code du travail entreprise par le gouvernement d'Édouard Philippe. 

Mais alors, que s'est-il passé entre les secrétaires généraux des cinq principaux syndicats ? Invité du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI ce dimanche 24 septembre, Jean-Claude Mailly, numéro un de FO, déplore que tout le monde n'ait pas joué le jeu. "Le film aurait pu être différent", lance-t-il. Avant de poursuivre : "On s'est vu trois fois le 7 juin, le 14 juillet et le 5 septembre. La première fois que l'on s'est vu, on a cherché à trouver des lignes rouges communes et on en a trouvées".

Mais les semaines suivant cette première réunion, cette union s'est rapidement effritée. "Chaque secrétaire général ou président de confédération avait la même liste. On s'est dit qu'on allait défendre de notre côté les positions face au gouvernement mais là, trois l'ont fait et deux ne l'ont pas fait et ont choisi d'annoncer qu'ils allaient manifester", critique Jean-Claude Mailly ciblant notamment la CGT et la CGC.

Si Philippe Martinez et Jean-Claude Mailly ont échangé après les deux premières manifestations, le numéro un de FO n'a pas encore prévu de rencontrer son homologue de la CGT. "Je l'ai eu vendredi 22 septembre au téléphone, je lui ai dit que j'avais des réunions d'instances cette semaine", explique-t-il. Avant d'ajouter non sans ironie : "Je ne lui ai pas dit que j'avais piscine".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/