1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Choose France" : Emmanuel Macron veut convaincre les investisseurs étrangers
1 min de lecture

"Choose France" : Emmanuel Macron veut convaincre les investisseurs étrangers

La seconde édition du "Choose France" s'est tenue à Versailles où le chef de l'État a reçu 150 chefs d'entreprises du monde entier.

La première mesure d'Emmanuel Macron au grand débat devrait concerner les femmes seules qui élèvent des enfants
La première mesure d'Emmanuel Macron au grand débat devrait concerner les femmes seules qui élèvent des enfants
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP
"Choose France" : Emmanuel Macron veut convaincre les investisseurs étrangers
03:44
"Choose France" : Emmanuel Macron veut convaincre les investisseurs étrangers
03:45
Quentin Marchal

Ce lundi 21 janvier, Emmanuel Macron a reçu une centaine de chefs d'entreprise étrangers dans le cadre majestueux du château de Versailles. Pour cette deuxième édition du "Choose France", l'objectif du chef de l'État était simple : attirer et convaincre les entreprises du monde entier de venir s'implanter en France. 

En 2018, ce rendez-vous économique avait été une réussite puisque 3,5 milliards d'euros sont venus s'investir dans l'Hexagone. Cette année, si la tonalité reste identique sur le fond avec de la création de richesse et d'emplois, les objectifs sont différents. 

Il s'agira d'abord de conforter les premiers investisseurs du "Choose France" mais aussi de rassurer l'ensemble des chefs d'entreprise présents sur place. En effet, certains sont déboussolés par l'évolutions des pays européens et en particulier de la France. 

Des investissements inférieurs à la première édition

Avec 340 projets internationaux accueillis, la France reste l'espace le plus attractif du continent, devant l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Néanmoins, certaines interrogations grossissent, à commencer par le phénomène des "gilets jaunes", qui incite à la réserve. 

À lire aussi

Cette crainte a été ressentie ce lundi 21 janvier à Versailles puisque l'ensemble des investissements enregistrés devrait être largement inférieur à celui enregistré un an plus tôt, à hauteur de 600 millions d'euros.

La tendance a évolué puisqu'un grand nombre des entreprises européennes et américaines se sont repliées tandis que celles des pays dynamiques vont arriver. Des entreprises chinoises vont investir 350 millions d'euros dans le domaine du médical, des sociétés turques se positionnent dans le transport maritime tout comme leurs homologues indiennes avec la construction de wagons, à Douai, dans le Nord.

Le message du "Choose France est également politique. Il est l'occasion de souligner que ces entreprises vont s'implanter sur l'ensemble du territoire et qu'il n'y aura pas de France "isolée", où tout est implanté à Paris. Il permet également à Emmanuel Macron et son gouvernement de démontrer que ces réformes sont toujours d'actualité.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/