1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections départementales : le voile d'une candidate LaREM divise le parti
1 min de lecture

Élections départementales : le voile d'une candidate LaREM divise le parti

Dans l'Hérault, une candidate LaREM aux départementales qui apparaît voilée sur une affiche de campagne, suscite l'embarras du parti de la majorité. Stanislas Guerini menace de retirer l’investiture à toute la liste, au nom de la laïcité.

Stanislas Guerini, à l'Assemblée nationale le 21 mars 2020
Stanislas Guerini, à l'Assemblée nationale le 21 mars 2020
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Départementales : une candidate voilée divise LaREM
01:31
Jacques Serais - édité par William Vuillez

Une candidate voilée sur une affiche de La République en marche et la majorité s’embrase. Il s’agit d’une suppléante qui se présente pour la campagne des départementales dans l’Hérault. Stanislas Guerini, le délégué général du parti, menace de retirer l’investiture à toute la liste, il défend une certaine idée de la laïcité, une idée qui ne fait pas l'unanimité chez LaREM.

Clairement, depuis lundi soir et la publication de cette affiche de campagne, de nombreux parlementaires s'émeuvent de la position de leur parti comme Caroline Janvier, députée LaREM du Loiret : "Je considère qu’il faut respecter la loi et rien dans la loi n’interdit le port du voile pour des élections. Une candidate voilée, non ça ne me dérange pas. Je ne soutiens pas le port du voile en tant que tel mais je considère que dans ces cas-là, il faut qu’on interdise par exemple les médailles de baptême".

Effectivement, la loi ne l’interdit pas, mais la direction du parti en fait une question de principe. Pour Roland Lescure, porte-parole LaREM, le voile de Sarah Zemmahi n’est pas acceptable sur une affiche de campagne. "À partir du moment où vous affichez un signe ostentatoire religieux sur du matériel électoral, ça devient un acte politique et nous ne souhaitons pas que la religion entre en conflit avec le politique ou s'affiche de manière politique", dit-il. 

Mahfoud Benali, à la tête de cette liste, a d’ores et déjà fait savoir qu’avec ou sans l’étiquette LaREM, ils iront jusqu’au bout.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/